Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

370 000 pauvres en Bourgogne Franche-Comté : derrière les chiffres, des visages et des histoires douloureuses

Surmonter la honte, rompre la solitude, retrouver un peu d'espoir : pour l'association le Secours catholique, les objectifs sont nombreux. / © France 3 Franche-Comté / F. Petit
Surmonter la honte, rompre la solitude, retrouver un peu d'espoir : pour l'association le Secours catholique, les objectifs sont nombreux. / © France 3 Franche-Comté / F. Petit

En Bourgogne Franche-Comté, 370 000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Les zones rurales sont particulièrement touchées. Mais qui sont ces personnes en grande difficulté ? 

Par Raoul Advocat

Notre feuilleton de la semaine est allé à la rencontre de ces retraités qui vivent avec très peu de moyens ; de ces mères de famille qui élèvent seules leurs enfants ; de ces migrants en situation difficile. Et des bénévoles du Secours catholique-Caritas France  qui sont à leur côté.

Seuil de pauvreté


En Bourgogne Franche-Comté, 370 000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. Une notion définie ainsi par les pouvoirs publics : "un individu est considéré comme pauvre quand ses revenus mensuels sont inférieurs à 840 euros ou 1 000 euros après impôts et prestations sociales (Insee, données 2014)"

Grande pauvreté

Au-delà de la question du revenu est apparue le terme de "grande pauvreté". Il a été défini par un prêtre, le père Joseph Wresinski, fondateur de l'association ATD (Agir tous pour la dignité) Quart-Monde  :


« La précarité est l’absence d’une ou plusieurs des sécurités, notamment celle de l’emploi, permettant aux personnes et familles d’assumer leurs obligations professionnelles, familiales et sociales, et de jouir de leurs droits fondamentaux. L’insécurité qui en résulte peut être plus ou moins étendue et avoir des conséquences plus ou moins graves et définitives. Elle conduit à la grande pauvreté quand elle affecte plusieurs domaines de l’existence, qu’elle devient persistante, qu’elle compromet les chances de réassumer des responsabilités et de reconquérir ses droits par soi-même, dans un avenir prévisible »


1er épisode : vivre avec 880 euros de retraite ?

1-Pauvreté et solidarité
370000 personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté en Bourgogne Franche-Comté. Intervenants : Nicole Djenaieh, retraitée, Gladjjola et Zamir, réfugiés albanais, Leïla. Reportage : C. Schulbaum, F. Petit et P. Mayayo. Montage : E. Blanc.

2ème épisode : une association pour retrouver un peu de dignité et de chaleur humaine

2-Pauvreté et solidarité
La boutique du Secours catholique est le lieu de rendez-vous pour celles et ceux qui ont peu de moyens. Intervenants : Agnès Bobin, animatrice du réseau de solidarité du Secours catholque, secteur de Besançon, Monique Hérold, bénévole,responsable équipe de Besançon, Gladjola et Zamir, réfugiés albanais, Liliane Jumeaux, retraitée, Danièle Guillaume, bénévole Secours Catholique,équipe du Russey. Reportage : C. Schulbaum, F. Petit et P. Mayayo. Montage : E. Blanc.

3ème épisode : comment rompre la solitude ?

3-Pauvreté et solidarité
Rompre la solitude des personnes qui vivent dans la grande pauvreté : c'est un des objectifs du Secours catholique. Intervenants : René Mocci, bénévole Seours catholique, Christine Comas, animatrice Secours Catholique Jura Sud, Istref Hoti, chef d'entreprise d'origine kosovare, Monique Bailly, bénévole Secours Catholique. Reportage : C. Schulbaum; F. Petit et P. Mayayo. Montage : E. Blanc

4ème épisode : la pauvreté est une honte

4-Pauvreté et solidarité
La pauvreté est vécue comme une honte. Il faut du courage pour prendre la parole et témoigner. Intervenants : Leïla, Monique Hérold, accompagnante de Leila, Agnès Bobin, animatrice réseau de solidarité secteur de Besançon, Secours Catholique, Nicole Djenaieh, retraitée, René Mocci, bénévole Secours Catholique Jura-Sud, Zamir, réfugié albanais, Claude Philipona, retraité, ancien fromager. Reportage : C. Schulbaum, F. Petit et P. Mayayo. Montage : E. Blanc.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'Université de Bourgogne s'oppose à la création d'une PACES à Nevers

Près de chez vous

Les + Lus