La classe politique de Bourgogne réagit à l'attentat des Champs-Elysées

Les forces de l'ordre sur les Champs Elysées à Paris, le jeudi 20 avril en soirée  / © Ian Langsdon, EPA/MaxPPP
Les forces de l'ordre sur les Champs Elysées à Paris, le jeudi 20 avril en soirée / © Ian Langsdon, EPA/MaxPPP

Jeudi 20 avril 2017 vers 21 heures, un policier a été tué sur les Champs-Elysées à Paris, deux autres ont été grièvement blessés. Les élus bourguignons ont été nombreux à réagir à ce nouvel attentat sur le sol français, à 3 jours du scrutin présidentiel. 

Par T.S. (avec AFP)

L'assaillant a été abattu, et Daech aurait revendiqué l'attentat dans la soirée. Ces événements tragiques auront-ils un impact sur l'élection présidentielle ? A 48 heures du premier tour, plusieurs candidats ont déjà annoncé qu'ils annulaient leurs déplacements de campagne. C'est le cas de Marine Le Pen qui devait se rendre dans un refuge pour animaux à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). "C'est bien sûr annulé", a indiqué Florian Philippot à l'AFP.

En Côte-d'Or, la coordinatrice locale de la campagne de François Fillon, Valérie Grandet-Passeron, indique sur son compte Facebook que "toutes les opérations militantes prévues ce vendredi 21 avril doivent être annulées".

© Facebook
© Facebook


Jeudi 20 avril, dans la soirée, de nombreux élus bourguignons ont réagi à l'attentat parisien sur les réseaux sociaux. La plupart pour exprimer leur tristesse, et leur solidarité envers la victime et sa famille.

C'est le cas, entre autres, de la présidente PS de la région, Marie-Guite Dufay, du président UDI du conseil départemental de la Côte-d'Or, François Sauvadet, du maire PS de Dijon François Rebsamen, et du secrétaire d'Etat à l'Industrie Christophe Sirugue, qui était en meeting de soutien à Benoît Hamon à Montceau-lès-Mines hier soir.


D'autres en ont profité pour passer des messages plus politiques. Ainsi, le député LR de l'Yonne, Guillaume Larrivé, place la lutte contre "l'islamisme totalitaire" comme un thème central de l'action du futur président. Le député européen LR Arnaud Danjean appelle quant à lui à la prudence et à la mesure.
 


Le conseiller régional FN Julien Odoul se sert de l'attentat comme argument de campagne, tract à l'appui, dès vendredi matin à Sens (Yonne).
 

 

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Côte-d’Or : un incendie a ravagé une exploitation agricole à Puits

Près de chez vous

Les + Lus