Comment le 1er mai est-il devenu la fête du travail?

Le défilé du 1er mai a été organisé pour la première fois en 1890 / © AFP PHOTO / PASCAL PAVANI
Le défilé du 1er mai a été organisé pour la première fois en 1890 / © AFP PHOTO / PASCAL PAVANI

Le premier mai est un jour férié en France, comme dans de nombreux pays européens, pour fêter le travail et les travailleurs. Mais d'où vient cette "fête du travail"? Qui l'a instituée? Pourquoi ce jour-là? Et depuis quand est-il férié?  

Par Muriel Bessard

L’origine de la fête du travail vient des Etats-Unis.

En 1886, un 1er mai, à Chicago, les syndicats appellent à une grande manifestation pour réclamer la journée de huit heures de travail. Le 1er mai était traditionnellement dans le pays, le  "moving day", jour où les entreprises américaines faisaient la clôture de leurs comptes. Plus de 300.000 travailleurs descendent dans la rue. La manifestation se prolonge les jours suivants. Mais le 4 mai, l’affaire tourne mal : une bombe est jetée sur les policiers qui ripostent ; il y aura une dizaine de morts, dont 7 policiers. À la suite de cet attentat, cinq syndicalistes anarchistes sont condamnés à mort.

La 1ère fête du travail date de 1890

L’affaire marque les esprits au point qu’en 1889, la IIe Internationale socialiste –réunie à Paris à l’occasion du 100aire de la Révolution française- choisit cette date du 1er mai pour en faire une journée de manifestation pour réduire la journée de travail à 8 heures. Dès le 1er mai 1890, la fête du travail est célébrée dans de nombreux pays. Lors des défilés, les manifestants arborent un triangle rouge symbolisant leur triple revendication : 8 heures de travail, 8 heures de sommeil, 8 heures de loisirs. Cette marque est progressivement remplacée par une fleur d'églantine qui deviendra en 1891 le symbole du 1er mai en France : lors d’une manifestation à Fourmies, dans le nord de la France, la manifestation a dégénéré et les forces de l'ordre tirant sur la foule ont tué une jeune femme portant une églantine.

Comment le 1er mai est-il devenu un jour férié en France ?

Le combat pour la journée de travail de 8 heures en France a duré longtemps. Elle a été ratifiée par le Sénat le 23 avril 1919. Pour célébrer l’événement, le 1er mai 1919 est déclarée journée chômée. Mais il n’est pas question alors que cela soit ainsi chaque année. Mais dans les années qui suivent, le 1er mai s'impose peu à peu comme un rendez-vous ouvrier, un jour de cortèges.

En 1936, les défilés du 1er mai prennent un tour particulier. La France est alors en pleine élections législatives. Le 3 mai 1936, la coalition des gauches (SFIO, PCF, radicaux et divers gauche) gagne les élections instituant le « Front populaire » présidé par le socialiste Léon Blum qui va adopter la semaine de 40 heures, les deux premières semaines de congés payés ou la reconnaissance du droit syndical.

Le 1er mai devient une fête officielle française pendant la 2nde guerre mondiale

C’est le Maréchal Pétain qui fait du 1er mai un jour chomé. Le 24 avril 1941, le maréchal qui dirige alors le gouvernement de Vichy instaure officiellement le 1er mai comme «la Fête du Travail et de la Concorde sociale». L’idée de Vichy est d'unir patrons et ouvriers selon un esprit corporatiste et de mettre fin à la lutte des classes. L'églantine rouge, symbole de la journée internationale des travailleurs après 1891, est en revanche jugée trop connotée à gauche, elle est remplacée par le muguet. Après la guerre, le gouvernement issu de la Libération garde la tradition du 1er mai jour férié et payé.

Aujourd'hui, la Fête du Travail est commémorée par un jour chômé dans la plupart des pays d'Europe à l'exception notamment de la Suisse et des Pays-Bas.Le 1er mai est aussi fêté en Afrique du Sud, en Amérique Latine, en Russie, au Japon. Au Royaume-Uni, c'est le premier lundi de mai qui est fêté. Aux Etats-Unis, le "Labor Day" est célébré le premier lundi de septembre.

Sur le même sujet

C'est votre tour - Port de Chalon : quand un quartier désaffecté devient lieu de vie…

Près de chez vous

Les + Lus