Côte-d'Or : la baisse des contrats aidés touche l'économie sociale et solidaire

De nombreux emplois sont menacés dans les Etablissements et service d'aide par le travail, en raison du gel des contrats aidés. / © Rodolphe Augier
De nombreux emplois sont menacés dans les Etablissements et service d'aide par le travail, en raison du gel des contrats aidés. / © Rodolphe Augier

Le gel des contrats aidés, acté en août 2017, impacte largement l'économie sociale et solidaire. 

Par Marie-Lou Robert

Une décision qui a fait grand bruit ... Le 9 août 2017, la ministre du Travail a annoncé la réduction du nombre de contrats aidés de 456 000 en 2016, à 280 000 pour 2017. La raison ? Pour le gouvernement les contrats aidés seraient trop coûteux et inutiles dans la luttre contre la chômage. 


L'économie sociale et solidaire touchée

Une baisse qui pose problème à l'économie sociale et solidaire qui emploie 40% de contrats aidés.


Les contrats aidés, qu'est ce que c'est ? 

Un contrat aidé est un contrat de travail pour lequel l'employeur bénéficie d'aides. Ces aides prennent la forme de subventions à l'embauche, d'exonérations de certaines cotisations sociales ou d'aides à la formation. 

Ces emplois sont plutôt dédiés aux personnes en difficulté sur le marché du travail. 

Ces contrats relèvent le plus souvent du secteur non-marchand. Ils concernent, donc, des associations, des collectivités territoriales ou des entreprises publiques. 

Les établissements de services d'aide par le travail sont particulièrement touchés. Ils ne peuvent plus utiliser ce type de contrat. Certains salariés, en raison du non-renouvellement des contrats aidés, pourraient perdre leur emploi. 

Reportage de Sylvain Bouillot, Rodolphe Augier et Philippe Sabatier : 

Les Esat touchés par le gel des contrats aidés
L'économie sociale et solidaire, et les Esat sont pleinement touchés par la baisse des contrats aidés.


A lire aussi

Sur le même sujet

Macron veut augmenter les revenus des agriculteurs

Près de chez vous

Les + Lus