Les conversions en agriculture biologique vont bon train si on en croit les premières données publiées par l'Observatoire régional de l'Agriculture biologique (ORAB) de Bourgogne, édité par Bio Bourgogne. Rien ne semble enrayer cette dynamique : ni les difficultés liées aux aléas climatiques ou au retard de paiement des aides.

Ces chiffres sont encore à consolider mais on peut déjà en conclure à un grand boom du nombre de fermes et de surfaces cultivées de cette façon dans notre région ces deux dernières années.

Les chiffres en Bourgogne

La Bourgogne comptait 1161 fermes bio fin décembre 2016. Cela représente une hausse de 28% en l'espace de deux ans. Notre région est classée au 9ème rang français en nombre d'exploitations. Les surfaces en agriculture biologique ont mécaniquement augmenté de façon spectaculaire : +46% entre fin 2014 et 2016. Mais avec 72.583 hectares,  nous restons loin derrière de nombreuses régions. La Bourgogne n'est plus qu'au 15ème rang en France en termes de surfaces.

L'état des lieux par département

  • En Côte-d'Or

C'est en Côte-d'Or que c'est le plus notable ! Entre 2014 et 2016, la Côte-d'Or a vu ses surfaces cultivées en bio passer de 14.236 à 22.585 hectares. C'est une très forte hausse de plus de 63% due essentiellement aux conversions : + 6.000 hectares Cela représente 114 exploitations supplémentaires. Elevage, viticulture et grandes cultures sont les trois secteurs où le bio progresse le plus.
  • En Saône-et-Loire
La Saône-et-Loire comptait, fin 2016, 276 fermes bio, pour un total de 11.032 hectares en bio ou en conversion. Ce département enregistre également une progression historique ces deux dernières années avec 53 exploitations et 26% de surfaces de plus. La vigne, le maraîchage et la polyculture/élevage ou l'élevage seul forment l'essentiel des activités agricoles en bio.

  • Dans la Nièvre
La dynamique se maintient dans la Nièvre. Depuis 2015, le département a enregistré 53 nouvelles fermes bio, soit un total d'exploitations porté désormais à 170. 1.800 hectares supplémentaires ont été convertis l'an dernier. Au total, la Nièvre compte 12 664 hectares en agriculture biologique. On retrouve les secteurs porteurs de la polyculture/élevage, des grandes cultures mais aussi plusieurs projets agroforestiers.

  • Dans l'Yonne

Dans l’Yonne, le nombre de fermes bio atteint les 290 avec, depuis 2015, 25 fermes supplémentaires et 7 arrêts. Au final, cela représente une progression de 7%. La surface bio ou conversion a augmenté de 9% par rapport à 2015 avec une surface totale à l’échelle du département de 22.244 hectares. Les grandes cultures, la polyculture/élevage et la viticulture sont les trois secteurs où la bio est la plus représentée dans le département.

Le reportage de M . Bessard et I. Rivierre avec :
  • Pascal Guérin, agriculteur et président des agrobiologistes de Côte-d'Or
  • Didier Robin, agriculteur en conversion bio


Côte-d'Or : à la rencontre d'agriculteurs qui ont fait le choix du bio

Le bio progresse en Bourgogne. Illustration en Côte-d'Or. Pascal Guérin a fait le choix du bio il y a plus de vingt ans. Didier Robin est en train de convertir sa ferme. Rencontre.