Beaune : la maison des Climats du vignoble de Bourgogne a été inaugurée

© Michel Joly
© Michel Joly

Ce lundi 3 juillet 2017, la maison des Climats a été inaugurée à Beaune, au sein du musée des Beaux-Arts. Ce centre d'interprétation permet de mieux comprendre cette notion qui fait toute la richesse du vignoble de Bourgogne et qui a été classée au patrimoine mondial de l'Unesco il y a deux ans.

Par Maryline Barate


Pour l'association des Climats du vignoble de Bourgogne, ce centre d'interprétation était incontournable pour compléter la signalétique mise en place le long de la Côte de Nuits et de la Côte de Beaune. Il permet d'expliciter cette notion encore étrangère à beaucoup de touristes.

Un Climat est un mot d'origine gréco-romaine signifiant "territoire ou parcelle". Plus de 1000 Climats sont recensés sur la côte viticole allant de Dijon aux Maranges. Le grand nombre de ces parcelles caractérise le vignoble bourguignon qui comporte des micro-différences. Ces caractéristiques naturelles combinées au savoir-faire des vignerons contribuent à la renommée mondiale des vins Bourgogne. C’est pour cette spécificité que l'Unesco a inscrit le le vignoble bourguignon au patrimoine mondial en tant que "site culturel".


© Michel Joly
© Michel Joly


« C'est vrai que c'est un terme un peu abscons quand on n'est pas du métier et encore moins quand on n'est pas Bourguignon », admet Guillaume d'Angerville, le président de l'association des Climats. « Il nous semblait très important d'avoir un lieu dans lequel on offre au visiteur une première approche des Climats avant d'aller les découvrir sur place. »


Dans cet espace de 170 m², une vaste maquette de 9 mètres de long trône. En un seul regard, la Côte de Nuits et la Côte de Beaune s'offre au regard avec tous les noms des villages, la route des grands crus qui serpente et les onze monuments importants qui jalonnent ce parcours. Un film d'une dizaine de minutes est également projeté pour retracer l'histoire des Climats de moins 150 millions d'années à nos jours. A l'automne, des tablettes proposant de la réalité augmentée seront à la disposition des visiteurs.

© Michel Joly
© Michel Joly



«  Ce centre d'interprétation est accessible et compréhensible par tout public. L'Unesco est très attentive à cet aspect. Il est d'une certaine manière le numéro zéro de ce que l'on pourra voir prochainement dans la cité internationale de gastronomie de Dijon », conclut Guillaume d’Angerville.


La maison des Clmats de Beaune inaugurée
Ecoutez l'interview de Guillaume d'Angerville, le président de l'association des Climats du vignoble de Bourgogne sur le plateau de la Matinale.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage instituteur accusé de viol

Près de chez vous

Les + Lus