Côte-d'Or : la renaissance de l’abbaye de Saint-Vivant de Vergy

En restauration depuis les année 2000, les travaux de l'abbaye de Saint-Vivant sont presque terminés / © L'association de l'abbaye de saint-Vivant
En restauration depuis les année 2000, les travaux de l'abbaye de Saint-Vivant sont presque terminés / © L'association de l'abbaye de saint-Vivant

Depuis l’an 2000, le site de l’abbaye de St Vivant était en restauration, aujourd’hui, les travaux sont quasiment terminés. L’association de l’abbaye de Saint-Vivant qui a chapeauté ce projet, organise une soirée gratuite et ouverte à tous au Château du Clos de Vougeot.

Par Myriam Bendjilali

Les ruines de l'abbaye bénédictine de Saint-Vivant dominent toute la région des Hautes-Côtes en Côte-d’Or. En restauration depuis l'an 2000, les travaux de ce site millénaire s'achèveront dans quelques mois. 

Pour marquer le coup, une soirée aura lieu ce vendredi 26 mai 2017 au Château du Clos de Vougeot. C'est l'occasion d'assister à des conférences. Jean-François Bazin, historien et écrivain interviendra notamment. Le concert de quelques solistes de l'orchestre philharmonique de Berlin et un dîner auront également lieu. 

La restauration des différentes parties du site aura coûté plus d'un million d'euros / © Association de l'abbaye de Saint-Vivant
La restauration des différentes parties du site aura coûté plus d'un million d'euros / © Association de l'abbaye de Saint-Vivant


Des travaux d'envergure 

Les travaux devraient s'achever d'ici la fin de l'année, assure l'association de l'abbaye de Saint-Vivant. "L'objectif est d'ouvrir le site au public pour des visites guidées de pièces qui ont subsister à l'épreuve du temps". Un beau voyage à travers l'histoire de l'abbaye bénédictine : "Les salles seront aussi mises en valeur par des lumières".

Cela fait maintenant environ 17 ans que les travaux ont commencé. Ils ont été importants : "Le projet a coûté entre 60 000 et 100 000 euros par an". Il a été, en partie, financé par l'État et par de riches mécènes américains et asiatiques "amoureux des terres et du patrimoine bourguignons". 

Restauration de l'abbaye de Saint Vivant








Sur le même sujet

Saint-Léger-Vauban : les opposants au projet éolien s'organisent à Saint-Agnan

Près de chez vous

Les + Lus