Examens 2017
avec

Rechercher un résultat

Dijon accueille le congrès international des professeurs de biologie et géologie

Les participants au congrès international des professeurs de biologie et géologie découvrent la Bourgogne
Les participants au congrès international des professeurs de biologie et géologie découvrent la Bourgogne

L’APBG (association des professeurs de biologie et géologie) tient son congrès à Dijon du 12 au 18 juillet 2017. Au programme : des conférences, des visites de laboratoires et des excursions studieuses sur de nombreux sites remarquables Bourgogne.

Par B.L.

Une centaine d'enseignants de SVT (sciences de la vie et de la terre) participent à ce congrès international.
Assemblée générale, commissions pédagogiques et expositions figurent au programme. Mais, il y a aussi de nombreuses visites prévues notamment au Muséum de Dijon (son jardin botanique et son herbier), à l’Inra (Institut National de la Recherche Agronomique), au Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation, à l’Inrap (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), etc.

Plusieurs excursions sont aussi proposées aux congressistes. Ceux-ci ont la possibilité de parcourir de nombreux sites bourguignons comme, par exemple,
-les chemins de l’ocre en Puisaye
-les paysages du Charolais – Brionnais : un patrimoine humain intimement lié à la géologie
-la découverte de l’Auxois, à la recherche du site de la bataille d’Alésia…
-Sur les traces de nos ancêtres : les grottes d’Arcy-sur-Cure
-le parc régional du Morvan et le Mont Beuvray
-les pelouses calcaires de la montagne des trois Croix sur la commune de Santenay
-Le bassin d’Autun, berceau de l’industrie schistière
-La Roche de Solutré et son patrimoine géologique, archéologique et botanique remarquable.


Le point triple est en Côte-d’Or

Une des excursions consacrée à l’eau en Côte-d’Or a permis aux enseignants de découvrir entre autres la réserve du Panthier (une des retenues d’eau construite pour alimenter le canal de Bourgogne) ou encore les sources de l'Ignon, dans le Châtillonnais.
Il faut dire que la situation hydrologique et hydrogéologique de la Bourgogne est particulière, car son territoire est situé aux confins des bassins hydrographiques du Rhône, de la Loire et le la Seine : le point triple est situé en Côte-d’Or, près de Pouilly-en-Auxois.

Ces visites sur le terrain entre passionnés de sciences permettent aux enseignants d’acquérir de nouvelles connaissances qu’ils transmettront à leurs élèves avec enthousiasme, résume un des participants.


Le reportage de Marianne Picoche, Julianne Paul et Patrick Jouanin
Intervenants :
-Abdel Illah Jouichate, membre de l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (Maroc)
-Philippe Amiotte-Suchet, maitre de conférences en biogéosciences à l’université de Bourgogne
-Christiane Gady, enseignante de SVT à Limoges
-Damien Thomas, enseignant de SVT à Digoin

A lire aussi

Sur le même sujet

Changement du sens de circulation dans les rues de Vesoul.

Près de chez vous

Les + Lus