Budget : qui sont les députés LREM qui défendent les “promesses tenues” du président ?

Hémicycle / © Assemblée nationale
Hémicycle / © Assemblée nationale

Plus de 130 députés de La République En Marche ont signé une tribune, dans laquelle ils défendent le budget 2018, axé sur "la justice sociale et l'efficacité économique". Deux élus de Bourgogne font partie des signataires de ce texte intitulé "Promesses tenues".

Par B.L.

"On ne peut redistribuer ce que l'on ne produit pas"


Alors que le projet de loi de finances est actuellement examiné en commission, des députés de LREM (La République En Marche) ont signé une tribune publiée sur le site de l'Obs mercredi 11 octobre 2017. Le texte a été initié notamment par Aurore Bergé, une porte-parole du groupe, et signé par 136 élus LREM (sur 309 membres) en quelques heures. Objectif : répondre aux critiques sur "le président des riches".

"Notre choix est celui du travail. Notre budget est tourné vers ceux qui créent de l'emploi, ceux qui en pourvoient, ceux qui en cherchent. Nous devons revenir à un principe simple : on ne peut redistribuer ce que l'on ne produit pas", déclarent les signataires de la tribune. 

"La France doit rompre avec des tabous et des totems", ajoutent les députés. Ils citent l'Impôt sur la fortune (ISF) qu'ils jugent "un impôt inefficace et désincitatif" et la taxe d'habitation "injuste dans son mode de calcul".

Les signataires justifient aussi la réduction des emplois aidés, en disant qu'il faut "rompre avec la manie française de la rustine".

En revanche, ils listent toutes les mesures en faveur du travail : 1 milliard d’euros dès 2018 consacrés à la formation professionnelle, la baisse des parts vieillesse et chômage des cotisations sociales dès janvier prochain ou encore l’augmentation de la prime d’activité.




"Un budget de la justice sociale et de l’efficacité économique"

"Notre chômage est structurel et la subvention de l'emploi par des contrats aidés ne peut constituer ni une réponse unique, ni une réponse efficace", écrivent-ils.

"Nous devons pouvoir réaliser une révolution culturelle : celle qui fera que le travail paie, que la prise de risque est encouragée (...) que des protections efficaces sont installées et ne laissent personne de côté", poursuivent les députés, qui mettent en avant des "choix politiques, validés en mai et juin dernier par les Français".

Sur les 10 députés LREM élus en Bourgogne en juin dernier, seuls deux noms apparaissent (pour le moment ?) parmi les 136 signataires :
-Michèle Crouzet, députée de la 3e circonscription de l’Yonne et co-gérante d’entreprise en disponibilité
-Rémy Rebeyrotte, député de la 3e circonscription de Saône-et-Loire et enseignant d’économie.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Oppenans : pose de pylones pour améliorer le réseau

Près de chez vous

Les + Lus