La Carotterie, squat et cantine solidaire, fermera ses portes en avril

La Carotterie est installée depuis fin 2016 au rez-de-chaussée de cet immeuble de la rue d'Auxonne, à Dijon. / © France 3 Bourgogne
La Carotterie est installée depuis fin 2016 au rez-de-chaussée de cet immeuble de la rue d'Auxonne, à Dijon. / © France 3 Bourgogne

Le tribunal d'instance a décidé vendredi de l'évacuation de ce restaurant solidaire installé illégalement au rez-de-chaussée d'un immeuble de la rue d'Auxonne à Dijon.

Par France 3 Bourgogne / ML

La Carotterie va donc fermer ses portes. Cette cantine vegan à prix libre, installée illégalement depuis fin 2016 dans un ancien local commercial de la rue d'Auxonne, à Dijon, rassemblait plusieurs fois par semaine une clientèle fidèle. Le tribunal d'instance vient de donner gain de cause au propriétaire du bâtiment et de prononcer l'expulsion de ses occupants.

Trêve hivernale oblige, la Carotterie continuera d'exister jusqu'à fin mars. Plus que quatre mois, donc, pour aller s'y faire servir un plat chaud. Le squat délivre chaque jour d'ouverture entre 50 et 100 repas. Car si l'adresse n'a pas pignon sur rue, le bouche à oreille a fonctionné à merveille auprès des étudiants, chômeurs et personnes isolées qui venaient s'y restaurer à mesure de leurs moyens.

Le snack "totalement [illicite] sur le plan fiscal et social", comme l'indiquait un panneau affiché dans la salle, laissera donc place à partir de l'an prochain à des logements selon le souhait du propriétaire des murs, un promoteur immobilier.

Cette décision ne décourage pas pour autant les occupants des lieux. "On va profiter de ce moment-là pour faire une tribune, soutient Cyrille, membre du collectif, pour dire : "c'est un lieu qui est perdu mais qui est nécessaire"." La Carotterie compte organiser jusqu'au printemps des banquets-débats. 


Reportage de Sylvain Bouillot, Isabelle Rivierre, Chantal Gavignet
La Carotterie, squat et cantine solidaire, fermera ses portes en avril
Intervenants : Cyrille, membre du collectif "La Carotterie", et Me Dominique Clémang, avocate des occupants

A lire aussi

Sur le même sujet

La Carotterie, squat et cantine solidaire, fermera ses portes en avril

Près de chez vous

Les + Lus