Dijon : la police a expulsé des migrants installés rue de Longvic

Des demandeurs d’asile qui avaient trouvé refuge dans une maison inoccupée de la rue de Longvic à Dijon ont été expulsés par la police lundi 2 octobre 2017 dans l’après-midi. / © Christophe Tarrisse
Des demandeurs d’asile qui avaient trouvé refuge dans une maison inoccupée de la rue de Longvic à Dijon ont été expulsés par la police lundi 2 octobre 2017 dans l’après-midi. / © Christophe Tarrisse

Des demandeurs d’asile qui avaient trouvé refuge dans une maison inoccupée de la rue de Longvic à Dijon ont été expulsés par la police lundi 2 octobre 2017 dans l’après-midi.

Par B.L.

A Dijon, de jeunes migrants originaires du Mali, du Niger et du Tchad attendent que leurs dossiers de demande d’asile soient régularisés.
Pour l’instant, ils n’ont pas trouvé de places disponibles dans les centres d'accueil qui sont saturés. Faute de logement, ils se retrouvent à la rue.

Avec l’aide de militants qui viennent en aide aux demandeurs d'asile sans solution d'hébergement, une vingtaine d'entre eux se sont installés la semaine dernière dans une maison vide qui doit être détruite pour permettre la construction de nouveaux logements.

Mais, le squat n’aura pas duré longtemps. En effet, des policiers ont fait évacuer le bâtiment cet après-midi.
"Au lieu d'attendre une décision de justice, on fait intervenir la justice", déplore le collectif qui accompagne les migrants.

Reportage : Christophe Tarrisse  - Quentin Cézard – Laurence Crotet-Beudet
Intervenants : Lucie, Collectif Soutien-Asile 21 - Paul Garrigues, Président de la Ligue des Droits de l'Homme de Côte-d'Or – Pierre, Propriétaire de la maison occupée par les squateurs

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage instituteur accusé de viol

Près de chez vous

Les + Lus