Une marelle a été installée à l’entrée de la gare. En suivant les cases 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8 on arrive pile devant la poubelle.
Ce clin d’œil a pour but d’inciter le public à jeter ses déchets tout en respectant les consignes de tri.

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.



Les voyageurs sont aussi invités à se prendre en photo en train de participer à cette animation. Il leur suffit ensuite de publier leurs clichés sur Facebook, Instagram ou Twitter avec le hashtag #DéfiPropreté.
Cette marelle va rester une quinzaine de jours, explique-t-on à la SNCF.

"On alerte sur la propreté". Cela passe par toutes sortes d’actions  menées au quotidien. "Une société intervient chaque jour pendant les heures d’ouverture de la gare. Mais il y a aussi le nettoyage des vitres chaque mois, ou encore le décapage des sols et tout ce qui est fait pour agrémenter la gare : les diffuseurs de parfums, la rénovation des toilettes, etc. Des enquêtes qualités sont réalisées régulièrement pour améliorer la situation."


Une marelle pour inciter les voyageurs à prendre eux-mêmes des décisions pour garder la gare propre


Une amende de 68 euros pour tout déchet jeté

Ce défi propreté est lancé en coopération avec la ville de Dijon. Après une campagne de sensibilisation au printemps, l’heure est à la verbalisation depuis le 21 septembre.

Désormais, les auteurs d’incivilités sont passibles d’une amende de 68 euros pour tout déchet jeté sur la voie publique à Dijon. La brigade verte municipale ne surveillera pas seulement la gare. La ville de Dijon prévoit également des actions ciblées dans les parcs, les rues ainsi que dans les quartiers les plus touchés par les actes d’incivilités.

En 2016, la brigade verte est intervenue à 8 896 reprises et a dressé 145 contraventions.

Reportage : Jaël Galichet - Rodolphe Augier Michel
Intervenant :  Gérard Gautheron, Directeur des gares SNCF Bourgogne Franche-Comté

Ce contenu n'est pas compatible AMP.

Cliquez ici pour accéder au site mobile.