Ligue 1 : le DFCO peut-il créer l'exploit à Lyon ?

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Après sa frustrante défaite face à Saint-Etienne, Dijon se déplace à Lyon, ce samedi 23 septembre. Un nouveau gros match pour une équipe en mal de points et privé de Julio Tavares, blessé aux adducteurs.

Par Christophe Tarrisse

"Dijon est une équipe qui joue, y compris à l'extérieur. A nous d'amener beaucoup de variété dans notre jeu". La phrase en guise d'avertissement est signée Bruno Génésio, l'entraîneur de Lyon ce jeudi matin en conférence d'avant-match. Une nouvelle fois, le jeu du DFCO est reconnu, même si cette saison il a du mal à se concrétiser en victoires et en points.

Mais les Lyonnais sont aussi bien placés pour savoir que les Dijonnais sont à prendre au sérieux, battus l'an passé à Gaston Gérard (4-2) avant de prendre sa revanche au retour (4-2), non sans avoir été menés et aussi aidés par quelques décisions arbitrales. Après sa belle prestation au Parc, l'OL doit se reprendre pour ne pas lâcher le trio de tête, une victoire est donc impérative dans son jardin du Parc OL. Des Lyonnais, qui ont déjà concédé le nul à la maison contre Bordeaux, compteront sur leur force de frappe offensive, 3e attaque de Ligue 1.

Privé de Tavares


La plus mauvaise défense de Ligue 1 qui a toujours encaissé au moins 1 but par sortie cette saison s'apprête donc à trembler et à tanguer. Après leur solide prestation face à Saint-Etienne, mal récompensée (défaitre 0-1), le DFCO a pourtant besoin de points. 18es et donc barragistes, les Dijonnais n'ont qu'une longueur d'avance sur le dernier, Metz.

Si Olivier Dall'Oglio devrait renforcer sa défense à Lyon, en passant sans doute à 5 derrière, il devra surtout se passer de son principal atout offensif, Julio Tavares, touché aux adducteurs et indisponible pour une durée non déterminée. Tavares absent, c'est aussi ce point d'appui, ce jeu de tête en pivot en moins dont aurait eu bien besoin les Dijonnais samedi soir...

Après ce déplacement à haut-risque, le DFCO enchainera par deux réceptions : celle capitale contre Strasbourg, un concurrent direct pour le maintien, l'autre contre le club de la capitale, le PSG, Neymar et Cavani...

Sur le même sujet

Témoignage instituteur accusé de viol

Près de chez vous

Les + Lus