Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

L'hospitalisation de jour est-elle en danger à cause de la réforme de la Sécu ?

© NZ - France 3 Bourgogne
© NZ - France 3 Bourgogne

Alors que de nombreux établissements publics ont déployé des efforts importants pour valoriser leurs hôpitaux de jour, des inquiétudes sérieuses planent sur leur devenir, conséquence directe de la réforme du financement de ces structures.

Par Christophe Tarrisse

Les hôpitaux de jour, comme celui au CHU de Dijon, sont-ils en péril ? La question est posée par la Fédération Hospitalière de France (FHF). Dans leur collimateur, la réforme du financement de ces structures actuellement mise en œuvre par le ministère de la Santé et la Caisse nationale d’assurance maladie.

Appliquée depuis le 1er mars, la réforme veut durcir les critères de financement de l'hospitalisation de jour, "déclassifiant" un certain nombre de prestations pour les facturer comme de "simples consultations externes", moins remboursées par l'assurance maladie, a expliqué le délégué général de la FHF, David Gruson, lors d'une conférence de presse

L'hôpital de jour est pourtant le maillon idéal entre l'hospitalisation complète, pas toujours nécessaire, et les consultations externes qui imposent aux patients de nombreux aller-retours. En créant une nouvelle prestation dite intermédiaire, la réforme en cours prive certains patients de l'hôpital de jour.

5 millions d'euros de perte pour Dijon,  500 M en France


Selon la FHF : "c’est non seulement le devenir de l’hospitalisation de jour, lourdement impactée sur le plan financier, qui est en cause, mais également le mode de prise en charge des patients au sein de nos établissements. C’est la raison pour laquelle l’ensemble de la communauté hospitalière publique se mobilise depuis plusieurs jours pour demander le retrait de la réforme".

Concrètement, avec la réforme, il y aurait de nouveaux tarifs pour les actes médicaux faits à l'hôpital de jour. Des tarifs beaucoup plus bas qu'avant et qui mettraient donc en péril les caisses de ces hôpitaux. En cancérologie, on estime à 500 000 euros la perte, au CHU de Dijon dans sa globalité, le chiffre s'élève à 5 millions et demi d'euros ! La perte de recettes pour les hôpitaux publics est estimée à au moins à 500 M€ en année pleine.

Voir le reportage de Michel Gillot et Romain Liboz, avec :
-Frédéric Valletoux (Président de la Fédération Hospitalière de France)
-Jean-Michel Petit (Diabétologue au CHU de Dijon)
-Denis Caillot (Responsable Service Hématologie CHU Dijon)
L'hospitalisation de jour est-elle en danger à cause de la réforme de la Sécu ?
Le président de la Fédération Hospitalière de France était au CHU de Dijon aujourd'hui. Raison de cette visite : alerter sur une réforme qui met en péril le financement de l'hospitalisation de jour et donc la qualité de la prise en charge des patients accueillis en ambulatoire

 

Qu'est ce que l'hôpital de jour ou la chirurgie ambulatoire

L’hospitalisation de jour est une hospitalisation de moins de 24 heures : le patient entre et ressort le même jour. En hôpital de jour ou en chirurgie ambulatoire, votre admission, votre traitement et votre sortie se font le même jour. Cette modalité de soins vous permet de regagner votre domicile le jour même du traitement et vous évite de passer une ou plusieurs nuits à l'hôpital.

L'objectif de l'hôpital de jour est de fournir une prise en charge médicale multidisciplinaire (investigations pour le diagnostic d'une maladie, bilans de surveillance des interventions et des soins chirurgicaux, soins médicaux...) concentrée sur une journée ou demi-journée, ne nécessitant pas une hospitalisation complète mais ne pouvant pas être effectuée en consultation externe.

Sur le même sujet

12 mairies du chalonnais touchées par des tags anarchistes

Près de chez vous

Les + Lus