Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Les Internationales de Dijon : un nouveau rendez-vous voit le jour

Le palais des ducs de Bourgogne à Dijon / © François de Dijon via wikimedia
Le palais des ducs de Bourgogne à Dijon / © François de Dijon via wikimedia

L’Institut de relations internationales et stratégiques (IRIS) et la ville de Dijon s’associent pour lancer un nouveau rendez-vous annuel baptisé Les Internationales de Dijon. La première édition aura lieu ce samedi 1er avril  2017. De nombreuses personnalités sont attendues.

Par B.L.

Dans un monde interconnecté et mondialisé, les facteurs géopolitiques prennent une importance grandissante. On assiste à une interpénétration croissante des échelons régionaux, nationaux et internationaux. D’où l’idée d’ouvrir un débat public sur les relations internationales lors d’un rendez-vous annuel. 
La 1re édition des Internationales de Dijon aura lieu samedi 1er avril 2017, de 9h à 17h30, dans la salle des États de l’hôtel de ville.

Il y sera question des enjeux internationaux vus sous l’angle des droits de l’Homme en raison du lien historique que porte la ville de Dijon avec cette thématique. En effet, "en 1936, soit il y a 80 ans, la ville de Dijon a accueilli le congrès de la Ligue des Droits de l’Homme durant lequel des éléments liés aux droits fondamentaux seront repris en 1948 dans la déclaration universelle des droits de l’Homme. Les Internationales de Dijon se veulent dans la continuité de cette dynamique", indique le maire François Rebsamen.

Les 1res Internationales de Dijon seront organisées autour de 4 tables rondes : à cette occasion, élus, chercheurs, professeurs, personnalités de la société civile et du monde sportif débattront avec le public.


Quel est le programme prévisionnel des Internationales de Dijon 2017 ?


9h : Allocution de bienvenue par François Rebsamen, maire de Dijon, président du Grand-Dijon, et Pascal Boniface, directeur de l’IRIS

9h30-11h : La démocratie en danger ?
Au sortir de la guerre froide, on avait le sentiment que la démocratie allait devenir la norme. Pourtant, non seulement des dictatures subsistent mais des élections peuvent permettre le triomphe de dirigeants autoritaires, tandis que les citoyens des démocraties les plus établies semblent se lasser du système.
-Roselyne Bachelot, ancienne ministre
-Bertrand Badie, professeur des universités à Science -Po, expert en relations internationales
-Pierre Joxe, ancien ministre, avocat au barreau de Paris
-Lukáš Macek, directeur de Sciences Po Dijon

-11h15-12h45 : Y a-t-il une justice internationale ?
L’établissement de la Cour pénale internationale laissait espérer la fin de l’impunité. Elle est aujourd’hui mise en cause pour pratiquer un « deux poids, deux mesures » qui revient à n’inculper que les chefs d’États africains et épargner ceux des pays puissants.
-Pascal Boniface, directeur, IRIS
-Monique Chemillier Gendreau, juriste, professeure émérite de droit public et de science politique à l’Université Paris VII – Diderot
-Geneviève Garrigos, porte-parole d’Amnesty International France
- Loïc Hennekinne, ambassadeur de France
- Ahmedou Ould Abdallah, président du centre pour la stratégie et la sécurité dans le Sahel Sahara

14h00-15h30 : Le sport peut-il être mis au service des droits de l’homme ?
Le sport est devenu un fait social total et occupe un espace médiatique et sociétal à nul autre pareil. Comment le sport et les sportifs peuvent-ils contribuer à la promotion des droits humains ?
-Emmanuelle Assmann, présidente du Comité paralympique et sportif français
-Pape Diouf, ancien journaliste sportif, ancien président de l’Olympique de Marseille
-Gérald Simon, professeur, directeur du Laboratoire de Droit du Sport, Université de Bourgogne
-Lilian Thuram, président de la Fondation Lilian Thuram-Éducation contre le racisme, ancien footballeur

15h45-17h15 : Les réfugiés
Les opinions occidentales sont divisées face à la crise des réfugiés. Y-a-t-il des réponses crédibles et satisfaisantes à cette crise, respectueuses des droits de chacun ?
-Jean-François Corty, directeur des opérations internationales, Médecins du Monde
-Pierre Henry, directeur général de France terre d’asile
-Thomas Ribémont, président d’Action Contre la Faim
-Catherine Wihtol de wenden, directrice de recherche au CNRS

17h15 : Allocution de clôture par Sladana Zivkovic, adjointe au maire, déléguée aux relations internationales et aux relations extérieures de la ville de Dijon.

Le programme complet est en ligne sur le site de l’IRIS et de la ville de Dijon. L’entrée est gratuite, l’inscription obligatoire dans la limite des places disponibles sur www.iris-france.org.

A lire aussi

Sur le même sujet

Christiane Taubira est l'invitée d’honneur du Festival du mot à La Charité-sur-Loire

Près de chez vous

Les + Lus