Le sénateur François Patriat, menacé d'exclusion, se met “en marge” du PS

De droite à gauche : François Patriat, Jean-Claude Decombard, Emmanuel Macron, Danielle Juban et Didier Martin / © Anne Berger
De droite à gauche : François Patriat, Jean-Claude Decombard, Emmanuel Macron, Danielle Juban et Didier Martin / © Anne Berger

François Patriat, sénateur de Côte-d'Or, est menacé d'exclusion du Parti socialiste après son soutien à Emmanuel Macron. L'élu indique dans un courrier adressé au Premier secrétaire du PS qu'il se met "en marge" du parti.

Par M. F. avec AFP

Le sénateur de Côte d'Or François Patriat, qui mène campagne au côté d'Emmanuel Macron, a dévoilé mardi la lettre qu'il a adressée au Premier secrétaire du PS dans laquelle il affirme se mettre "en marge du Parti socialiste".

Ce courrier fait suite à une lettre du leader du PS Jean-Christophe Cambadélis à François Patriat qui vient de parrainer le candidat d'En Marche pour la présidentielle.

Dans ce courrier, François Patriat déclare avoir "reçu avec un peu de tristesse, mais un certain détachement, la lettre-circulaire, envoyée le jeudi 2 mars, me menaçant d'exclusion".

"J’ai souri en me voyant traité de 'frondeur'"

Il ironise d'avoir été qualifié de frondeur, après son soutien à Emmanuel Macron. "Ce week-end, j’ai souri en me voyant traité de 'frondeur' dans la presse, alors que l’un des premiers d’entre eux aspire à la magistrature suprême sous les couleurs du Parti socialiste", indique-t-il.


Il explique son choix de soutenir Emmanuel Macron en précisant : "le seul critère qui a guidé ma décision de parrainer la candidature d’Emmanuel Macron est le choix de la conviction et d’une volonté de porter à la présidence de la République un candidat charismatique et visionnaire, et de ne pas avoir à choisir entre une droite dure et l’extrême droite".

Il termine son courrier à Jean-Christophe Cambadélis en indiquant : "Je me mets en marge du Parti socialiste, et 'En Marche' aux côtés d'Emmanuel Macron".

A lire aussi

SUIVEZ LES ELECTIONS LEGISLATIVES 2017 SUR FRANCE INFO

Accident du travail chez Badoz à Pontarlier

Près de chez vous

Les + Lus