L'association “AC agir contre le chômage” touchée elle aussi par le chômage

© David Martin
© David Martin

Quand une association sensée lutter contre le chômage risque de voir ses deux salariés se retrouver au chômage. C'est l'ubuesque situation que risque de connaître l'association bisontine "AC Agir contre le chômage". 

Par Fabienne Le Moing

Suite aux ordonnances Macron gelant le nombre d'emplois aidés en 2018, les postes de professeure d'informatique et de conseillère sont menacés pour l'année prochaine, l'association ne pouvant prendre en charge l'intégralité de ces deux salaires .

L'association qui œuvre depuis 1994 à Besançon pour aider et soutenir les chômeurs, les précaires et recréer du lien social ne pourra survivre sans ces deux contrats aidés.

Deux ateliers totalement gratuits sont proposés aux bénéficiaires. Ils sont tenus par les deux contrats aidés.
L’atelier accompagnement suit 150 personnes chaque année.
L’atelier informatique forme 75 personnes par an.

Quand une association sensée lutter contre le chômage risque de voir ses deux salariés se retrouver au chômage
Un reportage de Clément Jeannin, David Martin et Rémy Bolard. Avec Nadia Mennad : conseillère - Association "AC ! Agir contre le chômage", André Chevartzmann : retraité, Isabelle Gavignet : secrétaire en recherche d'emploi, Alain Tamboloni : président de l'association "AC ! Agir contre le chômage", Charles Piaget : ancien président de "AC ! Agir contre le chômage" et Brigitte : formatrice informatique de "AC ! Agir contre le chômage".

 

Sur le même sujet

Quand une association sensée lutter contre le chômage risque de voir ses deux salariés se retrouver au chômage

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne