Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Besançon : la Maison de vie sort de la crise

L. Brocard
L. Brocard

Structure expérimentale ouverte en 2011, la maison de vie de Besançon est un lieu d'accueil pour des malades en fin de vie. La structure a traversé une importante crise en 2015/2016 mais semble désormais à nouveaux sur de bons rails.

Par Aline Bilinski

Elle a mis du temps à voir le jour, et sa fondatrice, Laure Hubidos, a bataillé dur et pendant des années pour que son projet devienne réalité. La maison de vie a ouvert ses portes en 2011. 12 lits pour accueillir des malades en fin de vie et 14 personnes pour les accompagner, au quotidien. 
Sauf qu'en 2015, Laure Hubidos, épuisée, tombe malade et dans l'équipe de personnels soignants, les arrêts maladie se multiplient. Une valse des directeurs en intérim ne fait qu'aggraver la situation. Les soignants ont le sentiment d'être livrés à eux-mêmes. Le flou règne et le malaise grandit. Mais depuis juin 2016, le vent semble avoir tourné. Une nouvelle équipe comptant moitié d'anciens, moitié de nouveaux est en place, 10 des 12 lits sont occupés et l'établissement semble aller mieux. 

Comment va la maison de vie de Besançon ?
Structure unique en France, la maison de vie de Besançon a connu des moments diffciles avec des personnels à bout de souffle et une succession de directeurs par intérim. Aujourd'hui, les choses semblent s'être apaisées. ITW de C. Lagarde, Epouse d'un résident régulier, D. Rostand Directrice par intérim et N. Franquin, Aide-soignante. Reportage E. Braconnier et L. Borcard



Sur le même sujet

L'ultime visite de la friche de la Rhodiaceta à Besançon

Près de chez vous

Les + Lus