Besançon veut expérimenter la police de sécurité du quotidien

Aujourd'hui, à Besançon, l'ordre est assuré par la police nationale et la police municipale. / © Laurent Brocard
Aujourd'hui, à Besançon, l'ordre est assuré par la police nationale et la police municipale. / © Laurent Brocard

Pour l'heure aucune ville n'a encore été choisie. Mais Besançon est candidate pour tester en premier la nouvelle police de sécurité du quotidien dont le Chef de l'Etat a esquissé les contours hier devant les forces de l'ordre. 

Par Aude Sillans

Début 2018, une quinzaine de villes seront choisies pour tester la nouvelle police de sécurité du quotidien promise par  Emmanuel Macron lors de sa campagne. Il a rappelé qu'avant tout, une vaste concertation est lancée auprès des élus, des fonctionnaires de police, des gendarmes et des organisations syndicales. 

Besançon fait savoir qu'elle est candidate pour tester le nouveau dispositif. Un dispositif qui pour certains policiers de terrains, notamment les policiers municipaux serait un peu doublon avec le rôle qu'il remplisse déjà. 

Besançon candidate pour accueillir la police du quotidien
Besançon veut être ville test pour la future police de sécurité. Avec Daniel Rozzi, délégué du syndicat national des policiers municipaux Franche-Comté, Frédéric Paillard secrétaire régional du syndicat Alliance Police et Jean-Louis Fousseret, maire LREM de Besançon. Reportage de Stéphanie Bourgeot, Laurent Brocard et Jean-Pascal Maujard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Opération à Besançon pour dénoncer l'huile de palme

Près de chez vous

Les + Lus