“La Cantatrice chauve” du Comtois Jean-Luc Lagarce s'invite au Théâtre de Besançon

La séance de mardi 10 octobre 2017 affiche déjà complet. / © France 3 Franche-Comté
La séance de mardi 10 octobre 2017 affiche déjà complet. / © France 3 Franche-Comté

La première pièce de théâtre du dramaturge Eugène Ionesco « La cantatrice chauve » est mise en scène par le comtois Jean-Luc Lagarce à partir de ce soir au Théâtre de Besançon et pour trois jours. 

Par Vanessa Hirson

Eugène Ionesco en a fait l'une des oeuvres majeures du théâtre contemporain. Et sa version, mise en scène par le comtois Jean-Luc Lagarce en 1991, est devenue un incontournable du théâtre français. 26 ans plus tard, la même troupe de comédiens qui avaient suivi Lagarce dans l'aventure de cette "Cantatrice Chauve" reprend du service, comme elle l'avait déjà fait en 2006.

L'occasion pour un nouveau public de découvrir toute la folie de cette fausse pièce de boulevard, génialement absurde.

Histoire

L’histoire se déroule dans la banlieue de Londres. Des gens attendent d’autres gens. C’est alors qu’un vent de folie s’empare d’eux. Flegme oblige, ils se font un devoir d’assumer la situation avec naturel.


Quand Jean-Luc Lagarce se saisit de La Cantatrice chauve, en 1991, il en pousse l’absurde à l’extrême. Chez lui, le non-sens so british croise le kitsch des feuilletons américains des eighties. Cette reprise révèle sa mise en scène intemporelle où, derrière le rire, émerge une touche de nostalgie. Comme l’acidité vient percer la douceur du bonbon anglais.

Représentations programmées le 12 octobre 2017 à 20h00 et le 11 octobre 2017 à 19h00 au Théâtre Ledoux, 49 rue Mégevand à Besançon. Tél : 03.81.87.85.85. Tarif : 23 euros.




Biographie d' Eugène Ionesco

Eugène Ionesco est né en Roumanie, de mère française, en 1912. Élevé en France jusqu’à 13 ans, il achève ses études en Roumanie où il devient professeur de français. En 1938, ne supportant plus le climat créé par la montée du fascisme en Roumanie, il quitte Bucarest et s’installe en France. Pendant la Seconde Guerre mondiale et dans les années qui la suivirent, il exerça divers métiers‚ dans le Midi, puis à Paris. Avec la création de sa première pièce, en 1950, La Cantatrice chauve, au Théâtre des Noctambules, il rencontre l’incompréhension et la colère de la plupart des critiques. Cette pièce deviendra pourtant un texte fondateur du théâtre contemporain et fera de lui le père du « Théâtre de l’absurde ». Jacques ou la soumission a été écrite juste après.

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Exposition "construire le long du tramway"

Près de chez vous

Les + Lus