Élections 2017
avec

M'alerter dès que les résultats seront publiés

Mgr Bouilleret : “Je n'ai jamais couvert de prêtres soupçonnés de pédophilie”

Mgr Jean-Luc Bouilleret invité du 19/20  / © France 3 Franche-Comté
Mgr Jean-Luc Bouilleret invité du 19/20 / © France 3 Franche-Comté

Au lendemain de l'émission "Cash Investigation", l'archevêque de Besançon est venu s'expliquer sur le plateau de France 3 Franche-Comté. Visé par l'enquête de Mediapart, il réfute avoir couvert des faits de pédophilie lorsqu'il était Evêque d'Amiens. 

Par Sophie Courageot

Je n'ai jamais couvert des prêtres soupçonnés de pédophilie dans mon ministère à Amiens

La défense de Mgr Jean-Luc Bouilleret reste sur la même ligne. Il reconnait avoir été alerté par une famille de faits pédophiles. "J'ai immédiatement prévenu le procureur de la République", dit-il.

Ces faits remontent au milieu des années 2000 quand il était à la tête du diocèse d'Amiens. Le père Stéphane Gotoghian ne sera condamné qu’en 2014 pour agressions sexuelles sur mineurs.

A la question d'Aude Sillans, journaliste qui lui demande s'il ne regrette pas de ne pas en avoir fait plus, il répond :

La justice nous demande tant que le procès n'a pas eu lieu de rester d'une certaine manière en retrait par rapport à son travail


Dans le diocèse de Besançon, Mgr Bouilleret explique qu'il existe aujourd'hui une cellule d'écoute. 

Nous avons reçu quelques signalements pour des faits des années 70-80. Nous les signalons au Procureur de la République

affirme-t-il.

Mgr Bouilleret invité du 19/20
Interview : Aude Sillans


Mise en cause par des enquêtes de Cash Investigation et Mediapart pour son attitude face à la pédophilie, l'Eglise catholique de France a réagi mercredi en disant sa "honte" mais aussi sa "détermination" à lutter contre ce "fléau".
"J'éprouve un sentiment profond à la fois de honte, d'humilité et de détermination parce que je suis bien conscient que nous avons commis des erreurs, qu'il y a eu des silences coupables, qu'on a plus voulu défendre l'institution que faire la légitime place aux souffrances des victimes", a souligné le porte-parole de la Conférence des évêques de France (CEF), Mgr Olivier Ribadeau Dumas.

L'émission Cash Investigation diffusée mardi sur France 2 et des journalistes associés au site d'information Mediapart dans leurs articles et un livre publié mercredi ont dénoncé le "silence" de l'Eglise et accusé 25 évêques - cinq encore en poste, les autres à la retraite ou décédés - d'avoir "couvert" 32 "agresseurs" ayant fait 339 victimes. Des affaires qui remontent jusqu'aux années 60, mais la moitié des faits "ont été établis après 2000", selon ces médias.

Mgr Jean-Luc Bouilleret lorsqu'il était évêque d'Amiens / © maxppp
Mgr Jean-Luc Bouilleret lorsqu'il était évêque d'Amiens / © maxppp

 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'ultime visite de la friche de la Rhodiaceta à Besançon

Près de chez vous

Les + Lus