Le Tour de France de l'audace de Linda Bortoletto passera par Besançon le 3 juillet

Elle a 35 ans et sillonne la France depuis le 13 mai, à raison de 40 kilomètres par jour. Tout ça au nom de l'audace. / © Linda Bortoletto
Elle a 35 ans et sillonne la France depuis le 13 mai, à raison de 40 kilomètres par jour. Tout ça au nom de l'audace. / © Linda Bortoletto

Elle a 35 ans. Et depuis le 13 mai dernier, elle parcourt 40 kilomètres par jour et s'arrête dans certaines villes pour y tenir des conférences sur l'audace. Sur le fait de croire en ses rêves, de ne pas se bâtir de barrières et d'aller de l'avant. Linda Bortoletto posera ses baskets à la Rodia.

Par Clément Jeannin

On l'a appelée pour qu'elle nous explique son projet. La connexion passait mal, c'est le problème avec les montagnes d'Ardèche. Linda venait de dépasser le village de Jean Ferrat, Antraigues-sur-Volane. Elle a en point de mire les Alpes, puis le massif du Jura, avant de redescendre par la vallée de la Loue jusqu'à Besançon. Le 3 Juillet, à la Rodia, elle parlera de sa vie. Et de ses changements qu'elle a décidé d'opérer. Pour la vivre sans entraves. Avant de repartir en direction de Reims, Puis, enfin, de Paris.

"Cela fait maintenant 34 jours que je cours et marche 40 kilomètres quotidiennement. Je vous avoue que cela commence à devenir vraiment dur. Mais les gens que je croise le long des routes ou lors de mes conférences me poussent à me dépasser. Surtout que je ne choisis pas les routes les plus faciles. En ce moment je suis plutôt en mode Trail !"
Les paysages de l'Ardèche, photographiés par Linda Bortoletto ce jeudi 15 juin. / © Linda Bortoletto
Les paysages de l'Ardèche, photographiés par Linda Bortoletto ce jeudi 15 juin. / © Linda Bortoletto

On lui a bien entendu posé la question qui tue : "Pourquoi fait-elle tout ça ?"

Je veux convaincre les gens qu'il y a de l'espoir. Qu'on peut se dépasser, dépasser ses peurs et réaliser ses rêves. Depuis 6 ans que je parcours le monde (le récit de ses voyages est à lire ici), chaque fois que je rentre chez moi en France, je ressens ce scepticisme, ce défaitisme. Et je sais qu'on peut le combattre et faire preuve d'audace. Que cela soit dans l'entreprenariat, dans sa vie de famille ou dans le sport. Il faut oser!"

Elle est picarde d'origine. Elle débute sa carrière comme officier de l’Armée de l’air puis rejoint la Gendarmerie nationale. À 27 ans, elle est promue au grade de capitaine et est détachée comme haut fonctionnaire au ministère des Finances. Trois ans plus tard, au décès de son père, elle décide de tout quitter pour vivre ses rêves d'aventure au delà de toutes frontières. 

C'est son histoire qu'elle proposera à ses auditeurs de découvrir le 3 juillet à la Rodia de Besançon. Pour tout comprendre de ce Tour de France de l'Audace, c'est par-là !





Sur le même sujet

Témoignage instituteur accusé de viol

Près de chez vous

Les + Lus