Avec la retraite sportive de Jason Lamy-Chappuis, le combiné nordique tricolore a perdu un peu de sa superbe. A Chaux-Neuve, dans le Doubs, le public était moins dense. Mais la ferveur et les couleurs sont toujours là.

La danse des canards

Les athlètes vont bientôt prendre leur envol. Les dameurs achèvent leur danse des canards : ils préparent et lissent la zone de réception, au pied du tremplin.

© R. Advocat
© R. Advocat

 

La ferveur des supporters

Le public du Haut-Doubs aime les champions. Même si les Français, et donc les Francs-Comtois, sont à la peine, après la retraite sportive de Jason lamy-Chappuis.
© R. Advocat
© R. Advocat
© R. Advocat
© R. Advocat
© R. Advocat
© R. Advocat
© C. Baverel
© C. Baverel

 


Combiné nordique, ta discipline impitoyable

L'épreuve reine du ski nordique est éprouvante. Après le saut et la course de ski de fond, les athlètes sont tous à bout de souffle...

© R. Advocat
© R. Advocat
© R. Advocat
© R. Advocat
© R. Advoact
© R. Advoact

 

Réussir aussi son passage devant les caméras de télé

Le combiné nordique est une discipline particulièrement télégénique. Tous les athlètes l'ont compris. Alors, à chacun sa manière de quitter la "raquette", la zone d'arrivée du saut. Avec un grand sourire, ou avec le visage impassible...

© C. Baverel
© C. Baverel
© R. Advocat
© R. Advocat

 

Au revoir, rendez-vous en 2018 !

Moins de monde que l'an dernier ? Peut-être. Mais dans le paysage du massif jurassien, il y avait de longues colonnes de spectateurs, au bord de la piste de ski de fond :

© S. Courageot
© S. Courageot
Le dernier athlète est passé, le passage est ouvert pour le retour des spectateurs chez eux... Rendez-vous en 2018 !

© R. Advocat
© R. Advocat