Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Avec la méthanisation, le maraîchage ça gaze

Sous la pancarte, de belles tomates coeur de boeuf produites à l'aide de la méthanisation.  / © Denis Colle
Sous la pancarte, de belles tomates coeur de boeuf produites à l'aide de la méthanisation. / © Denis Colle

Un Gaec du Doubs a franchi le pas en 2011. Un investissement très lourd, 1,6 millions d'euros, mais désormais deux salariés ont été embauchés pour assurer la culture des légumes de saison maintenus à la bonne température grâce à l'énergie produite par le gaz extrait. 

Par Clément Jeannin

C'est l'histoire d'un Gaec. Et de ses 280 vaches. Qui permettent, depuis 2011, de maintenir à la bonne température les légumes produits. Même quand il fait -20 degrés en plein hiver, les salades et les courgettes restent à l'abris, avec une température positive.  

Et cela ne coûte pas en énergie au Gaec, puisque l'énergie est produite par le méthane. La recette du méthane ? Remplissez une cuve composée à 70% de fumier et de lisier. Rajoutez des déchets de céréales ou alimentaires. Laissez des milliards de bactéries faire le job. Vous obtenez du méthane.

Ces agriculteurs de Reugney, dans le Doubs, ne regrettent pas leur investissement.

Voyez le reportage de Catherine Schulbaum, Denis Colle et Claire Portalès 
Quand méthanisation et maraîchage font bon ménage
À l'heure où les jardins ont subi les mauvais coups de la météo, eux coupent déjà leurs premières courgettes et attachent les pieds de tomates. Il faut dire que les agriculteurs du Gaec de l'Aurore à Reugney ont toujours été en avance. Depuis 2011, ils pratiquent la méthanisation sur l'exploitation. Intervenants : René Monnier, Patrick Belot et Chantal Vallet du Gaec de l'Aurore

 

Sur le même sujet

Bèze, l'un des villages de Bourgogne préféré des Français

Près de chez vous

Les + Lus