Cyclisme : Valentigney prépare la course derrière derny du 1er mai

© Jean-Marie Baverel
© Jean-Marie Baverel

Très réputée dans les années 50,60 et 70, la course derrière derny a perdu de sa superbe depuis. Mais un homme Denis Mercier, président du Cyclo-Cross International de Nommay Organisation, espère remettre cette course sur le devant de la scène. 

Par Fabienne Le Moing

Cette course toujours disputée en Belgique et très suivie, était oubliée en France depuis des années. 

En quoi consiste cette course ?
Deux protagonistes : un coureur et un entraineur sur une motocyclette de 90 cm3.
Le coureur se cale derrière son entraineur et peut atteindre sur du plat des vitesses de 50/60 voir 70 km/h.

Derny est le nom de marque d'un ancien constructeur français de motos légères qui s'appelait Roger Derny.
Ce constructeur s'était spécialisé dans la construction de vélos motorisés. Ils étaient utilisés pour l'entraînement des coureurs cyclistes sur la piste pour les compétitions derrière derny et sur la route pour les compétitions derrière entraîneur telles que Bordeaux-Paris (première fois utilisé en 1938) ou le Critérium des As. Les deux courses les plus mythiques.

Le 1er mai prochain, une course des as et une course des anciens auront lieu sur le circuit Longines de Valentigney. Morgan Kneisky, Francis Mourey, Christophe Moreau y participeront.

Répétition avant la course derrière derny du 1er mai
Un reportage de Jean-Luc Gantner et Jean-Marie Baverel. Avec Marc Pacheco : entraînneur de Christophe Moreau, Christophe Moreau : ancien coureur professionnel, Rovigo Georges : adjoint au maire chargé des sports de Valentigney (25) et Denis Mercier : organisateur de la course

 

Sur le même sujet

Macron veut augmenter les revenus des agriculteurs

Près de chez vous

Les + Lus