Romain Peugeot, arrière-petit-fils du fondateur du FCSM, veut toujours racheter le club

© MX PPP / LIONEL VADAM
© MX PPP / LIONEL VADAM

Dans un entretien accordé à nos confrères du journal L'Equipe, Romain Peugeot, l'arrière-petit-fils du fondateur du FC Sochaux, annonce qu'il a toujours dans l'idée de de racheter le FCSM. 

Par S. Rebouh

"À la moindre opportunité, je me positionnerai" a déclaré Romain Peugeot, dans les colonnes de nos confrères de L'Equipe, ce dimanche 16 avril. Lui qui avait fait en 2015 une offre de rachat à 7 millions d'euros espère toujours voir les propriétaires chinois vendre le club de son coeur. L'arrière-petit-fils du fondateur du FCSM, club créé en 1928, se dit extrêmement attaché à la cause jaune et bleue.

"Vous savez je suis très fier de ce qu'avait construit mon grand-père. Pour lui le football était un moyen d'apporter un peu de divertissement à tous les ouvriers qui ont oeuvré pour l'entreprise familiale, sans qui on ne serait rien" explique le jeune homme de 27 ans, associé dans un fonds d'investissement basé à Londres. 

Romain (à gauche) et Roland Peugeot (au centre) sur la pelouse de Bonal en 2008. / © maxppp
Romain (à gauche) et Roland Peugeot (au centre) sur la pelouse de Bonal en 2008. / © maxppp

"Tous ces hommes et femmes qui ont bossé pour nous, je voudrais leur redonner le sourire et l'envie de retourner à Bonal pour voir gagner leur équipe." Il faut dire qu'effectivement le moral est loin d'être au beau fixe du côté du FCSM qui a une fois de plus perdu vendredi soir face à Tours sur le score de 3 à 1.

Sur le même sujet

Besançon : le permis de végétaliser

Près de chez vous

Les + Lus