La vie des murs en pierre sèche de Franche-Comté

L'association Murs et Murgets à Guyans-Vennes
L'association Murs et Murgets à Guyans-Vennes

Les murs en pierre sèche sont à la Franche-Comté ce que les haies sont au Morvan : un patrimoine à préserver ! Dans le Doubs, des associations se sont créées pour rénover et réhabiliter ces murs et une caborde vient d'être remontée au musée des maisons comtoises de Nancray. 

Par Isabelle Brunnarius

Ils sont une trentaine de passionnés à s'être regroupés au sein de l'association Murs&Murgets créée il y a maintenant deux ans dans le Haut-Doubs. Les murs et murgets sont des références paysagères qui racontent l'histoire de leur région. Si vous avez un mur de pierre sèche qui tombe en ruine, vous pouvez apprendre à le restaurer en participant aux chantier-école organisé un dimanche par mois par l'association du Haut-Doubs. 

Les prochains ont lieu le 17 septembre et 15 octobre au hameau des Cerneux à Laval le Prieuré ( sur la route Gigot/Le Luhier). C'est à cet endroit que nous avons tourné le début de notre reportage. Comme vous allez le voir il y a encore beaucoup à faire . Voici une photo prise sur ce passage avant les travaux. A terme, cela devrait devenir un chemin de randonnée. Un projet de la communauté de communes du Russey. 

Laval-le-Prieuré : les travaux de Murs&Murgers / © Murs&Murgers
Laval-le-Prieuré : les travaux de Murs&Murgers / © Murs&Murgers


Le dimanche 12 novembre, le rendez-vous est fxé au hameau de Grand Chaux à Guyans-Vennes. Là aussi, nous avons tourné une séquence de notre reportage au moment où les bénévoles posaient les pierres de couronnement sur ce long mur. Voici une photo prise au début du chantier lorsqu'il a été décidé de déplacer un mur pour le disposer dans l'alignement de la route.

Chantier-école de Murs&Murgers à Guyans-Vennes / © Murs&Murgers
Chantier-école de Murs&Murgers à Guyans-Vennes / © Murs&Murgers


Pour joindre l'association : 06 83 33 15 40 ou mursetmurgets@gmail.com

Quant à la caborde du musée des maisons comtoises de Nancray, c'est sans doute la plus grande caborde de tout l'Est de la  France. L'association API 25 a travaillé sur ce chantier pendant un an et demi. Six personnes en réinsertion était sur le chantier. Dans notre reportage, vous constaterez l'état de la caborde lorsqu'elle était encore aux Tilleroyes à Besançon. 




A lire aussi

Sur le même sujet

Jura : pas d'aire d'accueil pour les gens du voyage

Près de chez vous

Les + Lus