Elections régionales 2015 : la région Bourgogne Franche-Comté reste à gauche

Malgré son score historique au premier tour, le Front national n'a remporté aucune région au second tour des régionales dimanche 13 décembre 2015. La région reste acquise à la gauche, qui devance de peu la droite. Marie-Guite Dufay sera la première présidente de la région Bourgogne Franche-Comté.

Par B.L.

Le Front national qui nourrissait de grands espoirs en Bourgogne Franche-Comté n’a pas réussi son pari

La candidate du Front national qui était arrivée en tête dans 7 départements sur 8 au premier tour n’a pas réussi à mobiliser les abstentionnistes. Cette fois, elle s'est imposée dans trois départements seulement : en Haute-Saône (38,54%), dans l'Yonne (37,63%) et dans le Territoire de Belfort (35,30%). Au niveau de la région Bourgogne Franche-Comté, elle arrive en troisième position avec 32,44% des voix." Sophie Montel a dénoncé "une victoire à
la Pyrrhus d'un système que nous dénonçons, à savoir le système UMPS".


Ce sont les deux candidats républicains de la gauche et de la droite qui sont arrivés en tête au soir du 2e tour

Marie-Guite Dufay (PS/PRG) a décroché la présidence de la future région Bourgogne Franche-Comté avec 34,68% des suffrages.

Elle est arrivée en tête dans deux départements de Bourgogne : la Nièvre (39,38%), la Saône-et-Loire (34,91%) et dans deux départements de Franche-Comté : le Doubs (37,42%), le Jura (36,11%).
"C'est la victoire de tous ceux qui m'ont fait confiance, c'est une victoire chèrement acquise", a-t-elle déclaré en reconnaissant que "beaucoup de voix (s'étaient) portées sur sa liste pour faire échec au Front national". A 66 ans, la socialiste Marie-Guite Dufay, ancienne cadre de l'ANPE, a gagné un pari qui était loin d'être acquis. 



La candidate de l'union de la gauche a devancé de peu le candidat de la droite et du centre droit François Sauvadet (LR/UDI) qui a recueilli 32,89% des voix.
"J'assume l'entière responsabilité de cette campagne, nous avons perdu de peu, mais nous avons perdu", a déclaré François Sauvadet. Le président UDI du conseil départemental de Côte-d'Or a rappelé qu'il démissionnerait de son mandat de député ainsi qu'il l'avait promis. 



"La droite et la gauche s’entendent contre le FN"

"La droite et la gauche s’entendent contre le FN,  c’est une injustice. La droite et la gauche s’entendent pour lutter contre le Front national", a déclaré l’eurodéputé Edouard Ferrand, qui s’est déclaré "très frustré". "Je suis déçu pour notre belle Bourgogne", a-t-il conclu, avant de préciser que le FN allait maintenant se mobiliser pour l’élection présidentielle de 2017.
Le Front national est arrivé en tête dans un seul département de Bourgogne, l'Yonne avec 50% des voix. Il est en deuxième position dans la Nièvre et en troisième position en Côte-d'Or et en Saône-et-Loire.

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne



"Il y a deux électorats en Bourgogne" 

"Il faut attendre les résultats définitifs avant de déclarer victoire", avait déclaré prudemment François Rebsamen en début de soirée, tant les scores étaient serrés.
"Il y a deux électorats différents : l’un est rural qui donne sa préférence à la droite et à l’extrême droite et un électorat urbain qui vote à gauche. Je me suis engagé comme jamais dans une campagne alors que je n’étais pas candidat. C’est la première fois que j’étais stressé, je ne voulais pas que le FN remporte cette région", a ajouté le sénateur-maire PS de Dijon, qui ne cachait pas sa satisfaction.



De son côté, le président PS sortant de la région Bourgogne François Patriat a salué la victoire d’une femme "à qui je suis fier de passer le flambeau", a-t-il dit.

Avec 34,68%, Marie-Guite Dufay disposera de la majorité absolue : sa liste a obtenu 51 sièges, contre 25 à l'union de la droite et 24 à l'extrême droite. 


Suivez le 2e tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté sur internet grâce à notre minute par minute



A lire aussi

Sur le même sujet

suivez les élections régionales sur France Info

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

La nécropole de Morvillars a été inaugurée

Près de chez vous

Les + Lus