Des éleveurs de Saône-et-Loire lancent une pétition “Stop au viandes bashing !”

© Yoppy/Creative Commons
© Yoppy/Creative Commons

Des éleveurs de Saône-et-Loire ont décidé de crier leur ras-le-bol. Ils estiment que manger de la viande est de plus en plus stigmatisé et réclament que ces critiques cessent. Le 4 octobre 2017, ils ont lancé une pétition en ligne "Stop au viandes Bashing" Laissez nous manger tranquillement". 

Par France 3 Bourgogne

Les végétariens, qui excluent la viande leur alimentation, et les vegans, qui excluent toutes protéines animales, agaçent les éleveurs de Saône-et-Loire. S'ils affirment respecter le choix de ne plus consommer de viande, ils reproches aux militants des causes animales de faire peser un "terrorisme moral" sur celles et ceux qui font un choix différent.

Mercredi 4 octobre 2017, ces éleveurs indignés ont lancé une pétition en ligne "Stop au viandes bashing ! Laissez nous manger tranquillement !"  à destination du ministre de l'agriculture, Stéphane Travert. En quatre jours, elle avait déjà récolté plus de 1000 signatures. 

1000 signatures en quatre jours


Dans cette pétition ils réclament notamment que "les opérations de dénigrement visant les consommateurs de viande, les éleveurs comme les employés des abattoirs soient clairement dénoncées par les pouvoirs publics". Ils visent ainsi, sans nul doute, l'association L214 de défense de la cause animale qui a publié a de nombreuses reprises des vidéos dénonçant les conditions d'abattage des animaux. 

"Si tu aimes la viande, si tu veux continuer à manger de la viande, si tu veux être libre de choisir, soutiens les consommateurs et les professionnels de la viande en France en signant cette pétition", concluent-ils. 


Le reportage de D. Boutillet et R. Ho-a-Chuck avec :
  • des consommateurs
  • Frédéric Paperin, directeur de la maison du Charollais
  • Jean-François Lacroix, éleveur et vice-président de la FDSEA de Charolles 
Stop au dénigrement de la viande : une pétition a été lancée en Saône-et-Loire

 

Sur le même sujet

C'est votre tour - Port de Chalon : quand un quartier désaffecté devient lieu de vie…

Près de chez vous

Les + Lus