Dimanche en politique Bourgogne

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique Bourgogne

Laurent Grandguillaume est-il dégoûté de la vie politique ?

© François Latour - France 3 Bourgogne
© François Latour - France 3 Bourgogne

Un mois après avoir annoncé qu'il ne se représenterait pas aux Législatives de 2017, le jeune député de Côte-d'Or publie un livre "Je vote ou pas?" avec son "quasi homonyme" Laurent Petitguillaume. Le parlementaire socialiste était l'invité de Dimanche en Politique, ce dimanche 9 octobre 2016.

Par Eric Sicaud

Revoir l'émission

Le 5 septembre 2016, Laurent Grandguillaume créait la surprise en annonçant sur son blog sa décision de ne pas se représenter aux élections législatives de 2017. Il faisait part, en même temps, de sa démission immédiate du conseil municipal de Dijon.
Après un seul mandat à l'Assemblée Nationale, le jeune député de 38 ans expliquait qu'il est "grand temps de changer l'engagement politique par la preuve" et qu'il ne considérait pas un mandat comme un "métier".
Laurent Grandguillaume se dit effectivement opposé au cumul des mandats en nombre mais aussi "dans le temps"... une idée reprise d'ailleurs quelques jours plus tard par le Président de la République.

Extrait de l'émission


Un mois après son annonce, Laurent Grandguillaume publie avec l'animateur Laurent Petitguillaume un ouvrage intitulé "Je vote ou pas?", un livre des éditions Albin Michel, en librairie à partir du jeudi 6 octobre 2016.
Les deux hommes, amusés par leur quasi homonymie, se sont rencontrés via Facebook il y a une dizaine d'années, et ils ont construit depuis une vraie amitié.
Dans ce livre, Laurent Petitguillaume joue le rôle du citoyen "lamda", le typique râleur français, qui se pose nombre de questions sur le personnel politique, le fonctionnement de l'Assemblée Nationale, le quotidien des députés, leur travail, etc... et, de son côté, Laurent Grandguillaume répond avec son expérience et son vécu.
Le livre a le mérite de répondre à toutes les idées reçues sur les élus et d'expliquer de façon très pédagogique les mécanismes de nos institutions, avec l'objectif ô combien difficile de redonner aux Français "le goût de la vie publique".

Alors, Laurent Grandguillaume est-il vraiment dégoûté de la politique?


Rugby : une précieuse victoire arrachée à Narbonne par l'USON Nevers