Opération sentinelle, Vigipirate, état d’urgence... Deux ans après les attentats, nos forces de l'ordre sont constamment sous pression, notamment en Franche-Comté. Comment leur redonner confiance et dégager des moyens? Dimanche en Politique ouvre le débat.

Par Jérémy Chevreuil

C'est le symptôme d'un malaise persistant: la semaine passée, pas moins de huit policiers, militaires et gendarmes se sont donné la mort.

Une vague de suicides qui en dit long sur le mal-être de ces professions.

Manque de considération, de moyens... pourquoi militaires, gendarmes et policiers sont-ils à bout ?
Quelles solutions pour notre sécurité demain ?
La future police de sécurité du quotidien est-elle une des solutions ?


Autour de Jérémy Chevreuil débattront:
  • Christophe Dalongeville, policier à Montbéliard, secrétaire départemental Alliance pour le Doubs
  • Thierry Silvand, policier à Besançon, délégué départemental Alternative Police CFDT - Doubs 
  • Cédric Perrin, sénateur LR du Territoire de Belfort, vice-président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces Armées
  • Laurent Croizier, président départemental du MoDem dans le Doubs, élu municipal à Besançon

Posez vous aussi vos questions grâce au formulaire ci-dessous:

 

SNCF : une opération de prévention autour du passage à niveau piéton à Auxerre

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne