JT 12/13 Franche-Comté

Tous les jours à 12h
Logo de l'émission JT 12/13 Franche-Comté

Vers une indication géographique protégée pour la cancoillotte ?

© maxppp / Simon Daval
© maxppp / Simon Daval

En Haute Saône, une association milite pour l’obtention d’une Identification Géographique Protégée (IGP) afin de valoriser le produit et d’en protéger la fabrication. Le grand direct du 12/13 s'interesse ce mardi 28 mars 2017 à l'emblématique fromage comtois. 

Par Pascal Sulocha

Les démarches sont lancées, et elles sont soutenues par tous les acteurs de la filière, quelles que soient leurs ambition. Du fermier bio, au groupe industriel, en passant pas la coopérative de producteurs, tous ont trouvé un terrain d’entente quand il s’agit de défendre et promouvoir la cancoillotte.

Avec une hausse de 2,3% des volumes de vente de cancoillotte l’an passé, le marché de la cancoillotte repart à la hausse pour le plus grand bonheur de l’association de promotion de la cancoillotte. La production est d'environ 5000 tonnes.

Le processus pour obtenir l'IGP sera long. Le dossier a été déposé en mars 2016 auprès de l'INAO (Institut national de l’origine et de la qualité). Un premier avis favorable a été rendu en juin 2016. D'autres étapes restent à franchir. Le cahier des charges de la future IGP sera examiné le 25 mai prochain. 

126  produits agro-alimentaires français sont détenteurs d'une IGP. Elle garantit l'origine géographique du produit. L’IGP est liée à un savoir-faire. Elle consacre une production existante et lui confère dès lors une protection à l’échelle européenne mais aussi internationale. La zone de production est alors restreinte et la production doit se faire sur un cahier des charges bien précis. 

En Franche-Comté, la cancoillotte et son metton font travailler plus de 200 producteurs de lait et près de 20 transformateurs.

Les invités de Franck Menestret

  • Norbert Mougey, Coopérative Paturages Comtois
  • Annie Lemercier, productrice de cancoillotte bio
  • Jean-Noel Baumann, responsable exploitation fromagerie Marcillat

Le 12/13 en direct d'Aboncourt-Gésincourt
Les producteurs de cancoillotte ont déposé un dossier de demande d'IGP, indication géographique protégée.



A lire aussi

Macron veut augmenter les revenus des agriculteurs