Haute-Saône : une cagnotte pour sauver le camping le moins cher de France

Le camping possède un bar et un restaurant
Le camping possède un bar et un restaurant

Le camping de Melisey (70) a fermé prématurément le 30 août à l'issue d'un contrôle de sécurité. La nuitée était la moins chère de tous les campings français. Un appel aux dons est lancé. 

Par Sophie Courageot

Haute-Saône : une cagnotte pour sauver le camping le moins cher de France
Avec : Francis Dubinger, client du camping "La Bergeraine ", Gérard Sourdin, gérant camping "La Bergeraine" et Thomas Clément Directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations Reportage de : F CICOLELLA, F BURIDANT, S CHEVALLIER


5 euros par personne et par nuit. Difficile, et impossible de trouver moins cher pour passer des vacances sous la toile de tentes ou la caravane.

A Melisey, la commune de Thibaut Pinot, le camping solidaire n'a pas survécu à un contrôle de sécurité. Selon France Bleu, le contrôle a pointé du doigt quelques points techniques à revoir. Selon Gégé, le gérant,  le coût de mise aux normes serait de 50.000 euros. Il a préféré jetter l'éponge avant la fin de saison faute de moyens financiers. Le camping de Melisey en Haute-Saône ne dégageait pas de bénéfices. Le camping La Bergereine était prisé par les familles à revenus modestes depuis plus de 10 ans.

Gérard Sourdin l'avait fondé en 2006 alors qu'il travaillait encore chez PSA. Tout a commencé par la location d'un terrain de camping pour 350 euros par mois. Et puis, de fils en aiguilles, Gérard avait acheté une caravane, puis un mobilhome, puis plusieurs. 

Une cagnotte participative est lancée sur le site leetchi. 




A lire aussi

Sur le même sujet

Haute-Saône : une cagnotte pour sauver le camping le moins cher de France

Près de chez vous

Les + Lus