Une cérémonie à Vesoul pour commémorer la rafle du Vel d'Hiv

© Sylvie Françoise
© Sylvie Françoise

En 1942, l'Etat Français commanditait la rafle du Vel d'Hiv, la plus spectaculaire de toute l'occupation par son ampleur. Le 16 juillet est, depuis 24 ans, une journée nationale à la mémoire des victimes de persécutions racistes et antisémites. A Vesoul, la célébration a réuni très peu de personnes.

Par Lucie Thiery

Les 16 et 17 juillet 1942 près de 13 500 personnes, dont 4 000 enfants sont arrêtés et acheminés vers des camps. 

L'opération diligentée par l'Etat français sous le régime de Vichy est menée à partir de listes préalablement établies par la préfecture de police.

Dans les pires conditions, ces hommes, femmes et enfants sont agglutinés dans le Vélodrome du Vel d'Hiver avant d'être transférées dans les camps d’internement du Loiret ; les autres sont directement amenées à Drancy et déportées vers l'Est au cours de l'été.

S'il y en a eu beaucoup d'autres durant l'occupation, cette rafle est la plus importante de par son ampleur.

Pour ne pas oublier, en 1993, le Président de la République François Mitterrand institue la journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites.

A Vesoul, en Haute-Saône la cérémonie n'a réuni qu'une toute petite poignée de personnes...


Vesoul commémore les victimes de crimes racistes et antisémites
Reportage de Stéphanie Bourgeot, Sylvie Françoise, Pierre Mayayo et Stéphanie Chevalllier Avec : Maurice Barçon, Alain Chrétien, maire de Vesoul et Jacques Mourlot, fédération départementale des anciens combattants


Sur le même sujet

Embarquez sur les ailes des rapaces à Jurafaune.

Près de chez vous

Les + Lus