Avallon (89) : “Les enfants des Vermiraux”

Il y a un siècle, les époux Vermiraux maltraitaient des enfants abandonnés, un fait divers mis en scène.

Par MP

video title

Avallon : Répétition "les Vermiraux"

Il y a juste un siècle dans le Morvan, à Quarré les Tombes se trouvait la maison des Vermiraux qui accueillait une vingtaine d'enfants abandonnés. Le couple qui tient cette institution les maltraite au point qu'ils se révoltent. Le procès a lieu à Avallon le 18 juillet 1911.

C'est un fait réel qui a inspiré la pièce de théâtre présentée à Avallon jusqu'au 6 juillet prochain. Il y a juste un siècle dans le Morvan, à Quarré les Tombes se trouvait l'institut éducatif des Vermiraux qui accueillait une vingtaine d'enfants abandonnés. Le couple les martyrisait au point qu'ils finirent par se révolter.

Il y a un siècle...les bourreaux devant les juges

Le procès des Vermiraux a eu lieu à Avallon le 18 juillet 1911. Le 22 juillet 1911, le tribunal d’Avallon, dans l’Yonne, rend un jugement historique. En condamnant à de la prison ferme les gérants de l’institut éducatif et sanitaire des Vermiraux, il prononce la première sentence exemplaire en France à l’encontre d’un groupe de coupables, pour corruption associée à des violences collectives faites à enfants (travail forcé, maltraitances ayant entraîné la mort, viols, prostitu- tions). Révélée au grand jour par un journaliste de la presse nationale (Gabriel Latouche de L’Éclair), instruite par un juge d’instruction, le juge Guidon, et un procureur, M. Grébault qui n’ont pas hésité à transformer une plainte contre des enfants – pour rébellion et bris de clôture – en mise en cause des adultes, l’affaire des Vermiraux a marqué, grâce à ce procès, une étape déterminante de la reconnaissance des droits des enfants en France.

Des choix de mise en scène et une distribution inédite

100 ans après, le metteur en scène Serge Sandor a reconstitué ce drame pour le théâtre. L'action se déroule dans deux lieux distincts :  au théâtre d'Avallon mais aussi au tribunal d'Avallon où les époux furent jugés il y a un siècle. Les acteurs sont en partie des comédiens professionnels, en partie des amateurs et en partie des détenus de la prison de Joux-la-Ville. Une expérience d'autant plus inédite que l'un d'eux interprète un rôle de composition...celui du président du tribunal.

Sur le même sujet

Barbara Pompili à Besançon pour la biodiversité

Près de chez vous

Les + Lus