Côte d'Or: un ex-préfet dans la 5e circonscription

Daniel Cadoux et sa suppléante Sylvie Martin ont présenté leur programme vendredi 11 mai 2012

Par B.L.

Cet ancien préfet n'est pas un inconnu dans la région. De 2002 à 2004, il était en poste à la préfecture de la Région Bourgogne et de la Côte d'Or. Il va tenter de surfer sur l'élection de François Hollande pour ravir la circonscription du député-maire UMP de Beaune, Alain Suguenot.

Ce n'est pas la première fois que Daniel Cadoux se lance dans la mêlée électorale. Il y a 30 ans notamment, il a été candidat aux cantonales à Annecy pour le PS. Il a aussi figuré de façon symbolique sur la liste de François Rebsamen lors des municipales de 2008, où il était en dernière position. Cette fois, c'est en temps que candidat de la majorité présidentielle et divers gauche qu'il se présente devant les électeurs.
 

Il fait équipe avec la conseillère régionale PS Sylvie Martin, chef de file de l'opposition à Beaune. Le duo a décidé de présenter son programme à Villers-la-Faye, sur les terres de Jean Bouhey, ancien résistant et député de la gauche sous le Front populaire. "Jean Bouhey fut nommé commissaire de la République à Dijon par le général de Gaulle à la Libération, cela correspond au titre actuel de préfet de Région", rappelle avec émotion Daniel Cadoux, qui est aussi agrégé d'histoire.

Mais si François Hollande est arrivé en tête à Villers-la-Faye au second tour de l'élection présidentielle, la bataille est loin d'être gagnée dans la 5e circonscription de Côte d'Or, acquise à la droite. Ainsi à Beaune, dans la ville du député sortant Alain Suguenot, Nicolas Sarkozy - qui totalise 56,19 % des voix - devance nettement François Hollande (43,77 %). Et à l'échelle de la circonscription, le président sortant a raflé 55,91% des voix. Un score qui reste impressionnant, même s'il est en baisse de 3,3 points par rapport à la présidentielle de 2007.

Pas de campagne en gants blancs

L'ancien haut fonctionnaire reconnaît que la tâche s'annonce rude. Mais, il compte sur ses atouts pour déboulonner le président de l'UMP de Côte d'Or et lui ravir son siège à l'Assemblée nationale. Daniel Cadoux, qui a été préfet de 7 départements, connaît parfaitement le fonctionnement des institutions, qu'elles se situent en région, à Paris ou à Bruxelles. L'homme est aussi un habitué des cabinets ministériels : il a été, entre autres, conseiller technique de Pierre Joxe quand celui-ci était ministre de l'Intérieur. Plus récemment, il a participé à la campagne présidentielle de François Hollande. Grâce à ses contacts et à sa longue expérience professionnelle, il se fait fort, dit-il, de faire aboutir les projets porteurs d'activité et d'emploi pour la circonscription.

"Je suis issu d'une famille modeste et je dois tout à l'école de la République et à mon travail", rappelle volontiers ce candidat atypique qui n'a pas l'intention de mener une campagne en gants blancs. Daniel Cadoux et Sylvie Martin misent sur la proximité et le porte à porte pour s'adresser aux électeurs. Leur principal objectif est de "donner une majorité au nouveau président de la République pour lui permettre d'affronter les nombreux défis qui attendent la France". Un meeting figure tout de même à leur programme : il aura lieu le mercredi 6 juin, à 20h, au jardin des Anglais, à Beaune.

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Besançon : Nacle peint Miss Doubs 2017 au CFA Hilaire

Près de chez vous

Les + Lus