La Transjurassienne doit-elle avoir lieu ?

© france3
© france3

La Transjurassienne n'a pas obtenu toutes les autorisations nécessaires.

Par SG

Revue de web : l'administration n'a pas encore donné à la Transjurasienne les autorisations nécessaires. Vos réactions et commentaires sont partagés, et  plutôt mesurés.

La Transjurassienne n'a pas obtenu, pour le moment, toutes les autorisations nécessaires. L'épreuve doit se dérouler les 11 et 12 février. Le point sur une question qui fait débat.

La position de l'administration

Pourquoi l'administration n'a pas (encore) donné son autorisation ?

Patrick Séac'h était l'invité du journal de France 3, mercredi soir. Il est l'adjoint du directeur de la DREAL, la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement. C'est ce service de l'Etat qui gère le dossier de la Transjurassienne. Son intervention en 4 points :

1.La procédure d'instruction n'est pas terminée. Autrement dit, le dossier est toujours en cours. Une décision interviendra le 15 janvier.

2.Une réglementation de plus en plus contraignante : l'autorisation est pour l'instant en suspens. La question qui se pose est celle de la conciliation entre une épreuve sportive de masse et une espèce protégée : le grand tétras. Les premières réglementations datent de 1976 et ne cessent de se renforcer.

3. Le grand tétras est une espèce fragile en hiver. La population de Tétras dans le massif jurassien est passée d'un millier dans les années 60 à moins de 350 aujourd'hui. En hiver, l'oiseau est particulièrement fragile, il doit limiter ses mouvements au maximum pour passer la saison froide. Celà explique que les massifs traversés par la transjurassienne soienr ouverts à la circulation en été. A ce moment, le tétras ne risque pas grand chose.

4.La DREAL demande l'amélioration du dossier. Dans ce cas, elle donnera son autorisation.

Pour mémoire, l'édition 2011 de la Transjurassienne avait été particulièrement compliquée à organiser, d'une part à cause (déjà!) de la présence du grand tétras. D'autre part à cause de l'absence de neige.

Pour en savoir plus sur le Grand Tetras, via l'encyclopédie wikipédia.

Pour en savoir plus, via le groupe Tétras Jura, une association naturaliste de défense du tétras.

Des commentaires plutôt mesurés

Le débat sur la Transjurassienne suscite des commentaires

Vous avez commenté ce débat sur notre site et sur les réseaux sociaux de France 3. Les commentaires y sont mesurés et, pour la plupart d'entre vous, il est clair que c'est bien l'administration qui est partie prenante du débat, et non pas les écologistes.

Dommarie25 a fait 5 fois la Transjurassienne. Pour elle : " La transju doit être exemplaire pour rester une grande course populaire dans un environnement remarquable. Cela signifie qu'elle doit être capable de s'annuler en cas de manque de neige. Une transju en boucle sur une piste à moitié artificielle comme en 2011 est inacceptable, pour les skieurs comme pour l'environnement."

Footski estime lui que les animaux ne sont pas si bêtes : "Avez vous déjà vu des lièvres, des chevreuils, des chamois, des grands tétras, traverser une piste de skis de fond ? Jamais vu en 30 ans de pratique ! Ces animaux ne sont pas si bêtes ....
d'autant qu'ils aperçoivent TOUS LES HIVERS, et le reste de l'année , de leur cachette , tous les skieurs , les marcheurs , les gens en raquettes , les skieurs en rando , vététistes ..etc.... venir dans leurs territoires : ils savent prendre leur distances par instinct de survie (...) Alors , ne soyons pas accusateurs de cette course qui a fait, fait ,et fera la grandeur du Haut-Jura !".

Benoit172 voit  dans cette affaire, une dimension très Franco-Française : "

Il est remarquable de constater que dans des pays comme la Suède, la Suisse, l'Allemagne, la Finlande, pays qui ne peuvent pas être suspectés de ne pas avoir une politique d'environnement sérieuse et largement en avance sur la France, les courses se font, sur neige naturelle ou sur neige artificielle et cela ne pose pas de problème.
En France, dans l'environnement comme dans les relations sociales ou politiques, on ne peut pas parler, tout prend une tournure conflictuelle et extrémiste."

 

 

François Mandil, comme d'ailleurs tous les commentaires que nous avons pu consulter, rappelle son attachement à l'épreuve et espère qu'elle pourra avoir lieu.

A lire aussi

Sur le même sujet

Changement du sens de circulation dans les rues de Vesoul.

Près de chez vous

Les + Lus