Législatives : Candidatures dissidentes écartées

Fin du suspense. Yves Ackermann et Jacques Hélias renoncent. Ils ne sont plus candidats aux législatives.

Par R.A.

A quatre semaines des législatives, ils jettent l'éponge. Les socialistes Yves Ackermann et Jacques Hélias annoncent qu’ils ne seront pas candidats. Ils prenaient le risque de faire perdre leur camp en présentant une candidature dissidente.

 

Yves Ackermann, le président socialiste du Territoire de Belfort, visait la 2e circonscription, malgré l’accord national entre le PS et le MRC qui réservait la place à un chevènementiste. Finalement, Yves Ackermann se retire « à cause du FN ». Il soutient désormais clairement Étienne Butzbach, « pour qu’un candidat de gauche l’emporte sur cette circonscription ».

Jacques Hélias, le maire socialiste de Montbéliard, ne cachait pas ses ambitions, dans la 3° circonscription du Doubs. Mais il « décide après mûre réflexion, de se consacrer uniquement, entièrement à Montbéliard et à l’agglomération ».

A lire dans le blog politique

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Besançon : Nacle peint Miss Doubs 2017 au CFA Hilaire

Près de chez vous

Les + Lus