Puligny-Montrachet : la maison du Pot-de-Fer

Une jeune architecte a élaboré une maison d¿hôtes bioclimatique, passive et autonome

Par M.B

video title

Puligny (21) : la maison bioclimatique

Découverte d'une maison étonnante : la maison du Pot de fer à Puligny-Montrachet en Côte-d'Or. Cette maison d'hôtes qui ouvrira à l'automne prochain est bioclimatique, autonome et passive ! Des concepts qui peuvent sembler compliqués mais qui sont en fait tout simples.

En apparence, ça n’est qu’une maison en bois comme il en fleuri de plus en plus aujourd’hui. Mais cette maison, pas tout à fait terminée encore, de Puligny-Montrachet en Côte-d’Or utilise des concepts novateurs et pas si compliqués qu’il n’y paraît à appliquer.

Cette maison construite rue du pot-de-Fer à Puligny-Montrachet est une maison d’hôtes. Elle ouvrira en septembre quand tout sera terminé. Elle a été pensée, conçue et suivie de bout en bout par une jeune architecte, Marine Jacques-Leflaive, de l’atelier Zéro carbone à Nuits-Saint-Georges.

Elle est basée sur 3 principes : le bioclimatisme, la passivité et l’autonomie. Le bioclimatisme, c’est la prise en compte du milieu dans lequel est construite la maison (climat, orientation) et des modes de vie et de consommation des gens qui y vivent. Elle est passive car elle est tellement bien isolée qu’elle ne nécessite pas de chauffage, la chaleur produite par les habitants et les appareils électroménagers suffit. Enfin, elle est autonome car elle produit toute l’énergie dont elle a besoin pour produire l’eau chaude et l’électricité nécessaire aux appareils électriques.

Vos commentaires

Sur le même sujet

A Tramayes, le maire interpelle le président de la République

Actualités locales

Les + Lus