Jura : un cas de loque américaine détecté chez un apiculteur

© France 3 Franche-Comté
© France 3 Franche-Comté

Cette maladie des abeilles, particulièrement dangereuse et contagieuse, a été constatée par un apiculteur amateur de Saint-Claude. Toutes ses ruches ont été brûlées. 

Par Adrien Gavazzi

Le cas a été détecté à la mi-septembre sur les hauteurs de Saint-Claude, dans le Jura. Un apiculteur amateur constate une grande faiblesse de ses abeilles : il suspecte une maladie rare et particulièrtement contagieuse, la loque américaine.

« C'est une maladie due à une bactérie, explique Patricia Quentin, vétérinaire. Cette bactérie a la particularité d'avoir une forme de résistance, la spore. Cette spore va contamniner les cadres de cire à l'intérieur de la ruche, et si l'apiculteur change ses cadres de cire, il risque de contaminer d'autres ruches. »

Une maladie taboue


Pour éviter la contamination, toutes les ruches de l'apiculteur concerné ont été brûlées. De l'avis de Patricia Quentin, c'est le seul antitode efficace contre une maladie parfois peu connue, et souvent taboue dans la profession : « Il faut que les apiculteurs soient informés de l'existence de cette maladie, et qu'il y ait un réseau qui se forme entre eux, pour mener à bien une lutte collective. »

Si la loque américaine est une maladie dangereuse, elle peut être endiguée si tous les cas sont déclarés. A Saint-Claude, l'observation minutieuse des ruches reprendra à la fin de l'hiver, lorsque les abeilles seront plus actives. 

La loque américaine inquiète les apiculteurs
Avec Patricia Quentin, vétérinaire ; Bernard Sonney, rucher partagé Saint-Claude. Reportage de Thierry Chauffour ; Fabienne Lemoing ; Eric Debief.

 

Sur le même sujet

Yonne : les salariés de GM&S maintiennent la pression sur Renault

Près de chez vous

Les + Lus