Les lynx du centre Athenas auront bientôt un nouvel enclos

Les lynx du centre Athenas auront bientôt un nouvel enclos
Les lynx du centre Athenas auront bientôt un nouvel enclos

Le centre de sauvegarde de la faune sauvage "Athenas" à l'Etoile dans le Jura recueille des animaux sauvages blessés ou orphelins. L'association s'occupe particulièrement des lynx. Pour les soigner dans de meilleures conditions, le centre s'agrandit.

Par Adrien Boussemart

Le chantier a pris du retard en raison de longues négociations entre le centre et le propriétaire d'une parcelle voisine. D'ici la fin de la semaine, les travaux de terrassement devraient se terminer. L'objectif de ces travaux est d'offrir de meilleures conditions de vie et de meilleurs soins à la faune sauvage du centre Athénas, notamment les Lynx. Le coût total des travaux, de 354 000 euros a été financé par des fonds publics et du mécénat, notamment de la part de constructeurs. Le terrassement, qui a coûté à lui seul 63 000€ a été financé par du mécénat des constructeurs. Au total, près de 80% du projet aurait été financé grâce au mécenat des entreprises. Les particuliers, notamment via au financement participatif sur Internet, a permis de récolter 30 000 euros. Il manque encore 60 000€ au centre de sauvegarde de la faune sauvage Athenas pour boucler son budget. L'association est encore à la recherche de dons et de mécénat.

Pour l'association, ces travaux étaient indispensables pour les conditions de vie des lynx en enclos. Depuis sa création, dans les années 1990, son activité a été multipliée par dix. À l'ouverture du centre, 200 animaux par an étaient accueillis. Depuis le début de l'année : 1 600 animaux dont des lynx mais aussi des rapaces, des martinets, des tortues, des cigognes et des mammifères ont été soignés et recueillis. Parmis l'ensemble de ces animaux, quarante lynx ont été soignés depuis l'ouverture (dont 9 en 2015 et 4 en 2016). Une des particularités de l'activité du centre réside dans l'accueil des jeunes lynx orphelins et blessés. Le but est de parvenir à les élever pour les relacher ensuite dans la nature. Aujourd'hui, les lynx accueillis n'ont qu'un enclos d'une cinquantaine de m². Un espace insuffisant pour les occupants. La capacité optimale du nouvel enclos sera de 21 lynx. À l'automne prochain, les occupants déménageront dans leur nouvel enclos.

Sur le même sujet

Première pierre posée pour la future piscine de Nevers

Près de chez vous

Les + Lus