Élections 2017
avec

Rechercher un résultat

Pratiquer le bouddhisme en Franche-Comté, c'est possible !

© France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice
© France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice

Péma Yang Dzong est un centre bouddhiste situé à Blye dans le Jura. Il propose la médiation et quelques retraites et est reconnu par l'Union bouddhiste de France. Mais qu’est-ce que le bouddhisme ? Y a-t-il d’autres centres en Franche-Comté ?

Par Julia Serrano

Péma Yand Dzong signifie la « Forteresse de Padma » : une allusion à l'indien Padma-sambhava aussi nommé Rimpoché, l’un des grands maîtres du bouddhisme.

A Blye dans le Jura, ce centre bouddhiste accueille tout une communauté : entre 20 et 25 Jurassiens assistent aux enseignements dispensés par le « Khèmpo » (maître de philosophie). Et pour cause : c'est le seul centre du département reconnu par l'Union bouddhiste de France.

© France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice
© France 3 Franche-Comté : Jean-Stéphane Maurice


Quatre autres centres en Franche-Comté

Le Groupe Shambhala Bouddhiste de Besançon

L'Association Zen de Besançon

Bodhicharya à Montbéliard

Kagyu Dakshang Tcheu Ling dans le Jura


Mais qu'est-ce que le bouddhisme ?

C'est la manifestation de l’existence de Bouddha et de ses enseignements. La méditation est l'un d'entre eux et mettrait fin aux souffrances. La religion bouddhiste permettrait d’atteindre le bonheur universel en passant par la sagesse. Il ne s’agit pas de vénérer un être suprême à l’instar des autres religions. L’homme est totalement responsable de son bonheur et de ses malheurs. Bouddha n’est donc pas considéré comme un dieu mais plutôt comme un Grand maître.

Le bouddhisme apparait en Inde au Ve siècle avant J-C. C'est l’histoire de Siddhartha Gautama, futur roi né dans le luxe et retenu dans son palais par son père pour qu’il ne puisse ni voir, ni connaître les disgrâces de la vie.

Un jour, Siddhartha désobéit à son père et quitte le palais. Il découvre alors la maladie, la vieillesse et la mort. Afin de trouver un remède à ces conditions humaines, Siddhartha renonce à son trône et part en direction de la forêt où il pratique le yoga et la méditation en espérant atteindre « l’illumination ». Mais comprenant que cette méthode ne lui permettra pas d’atteindre son but, il se livre aux pratiques ascétiques et soumet son corps à la torture afin de supporter la douleur et atteindre la libération totale de l’esprit.

Cette méthode s'avère elle aussi inutile. Il s’assied alors aux pieds d'un figuier en position lotus et se résigne à rester ainsi jusqu’à ce qu’il atteigne enfin l’illumination.

Siddharta sera ensuite rebaptisé Bouddha (« sagesse »).

Un centre bouddhiste dans le Jura, à Blye
Péma Yang Dzong est un centre bouddhiste situé à Blye dans le Jura. Il propose la médiation et quelques retraites et est reconnu par l'Union bouddhiste de France. Avec Khèmpo Karma Wangyal, Edith Bermann Pratiquante bouddhiste venue du sud de la france, Aïla Lehtonen Pratiquante bouddhiste venue de Strasbourg et Rosalie Mancuso Présidente de l'association Yéshé Khorlo. Reportage d'Aline Bilinski et Jean Stéphane Maurice.

 

Sur le même sujet

Législatives : en Côte-d'Or les candidats commence à déposer leurs candidatures

Près de chez vous

Les + Lus