Législatives 2017 : le Parti socialiste quasiment rayé de la carte en Bourgogne

Les socialistes Christophe Sirugue et Philippe Baumel ( de gauche à droite)
Les socialistes Christophe Sirugue et Philippe Baumel ( de gauche à droite)

Ces législatives semblent avoir sonné le glas du parti à la rose. En 2012, la Bourgogne avait envoyé dix socialistes à l'Assemblée nationale. Il y en aura-t-il encore un seul, dimanche 18 juin 2017, au soir du second tour ? 

Par Maryline Barate

Après la déroute à la présidentielle, le Parti socialiste connaît la débâcle aux législatives ! La Bourgogne ne fait pas exception. Les députés socialistes briguant un nouveau mandat ont été balayés par la déferlante En Marche. Trois ont été éliminés dès le premier tour, deux autres sont en ballotage très défavorable.

Les grands perdants 

Sur les cinq députés sortants qui se présentaient sous l’étiquette PS, trois n'ont pas réussi à se qualifier pour le second tour :
- Philippe Baumel dans la 3e circonscription de Saône-et-Loire (Autun-Le Creusot)
- Christophe Sirugue, ex-secrétaire d'État à l'Industrie, dans la 5e circonscription de Saône-et-Loire (Chalon-Montceau-Montchanin)
- Kheira Bouziane dans la 3e circonscription de Côte-d'Or (Dijon-Chenôve)


Ecoutez les réactions de Christophe Sirugue et Philippe Baumel :
Législatives 2017 : les réactions de C. Sirugue et P. Baumel
Ces deux députés socialistes bourguignons ont séchement été battus dès le premeir tour des législatives, ce dimanche 11 juin 2017.

Ceux en sursis

Les deux socialistes qui restent dans la course sont en mauvaise posture pour le second tour :

- Christian Paul, le chef de file des frondeurs à l'Assemblée nationale, n’a recueilli que 18,29% des voix face au candidat LREM (33,8%) dans la 2e circonscription de la Nièvre, en l'occurrence Château-Chinon/Clamecy, celle qui fut longtemps le fief de François Mitterrand. Ce lundi 12 juin 2017, le rapport de forces lui est un peu moins défavorable puisque la France Insoumise appelle ses électeurs a voté pour tous les socialistes frondeurs.

Le reportage de J. Albrecht et Q. Cézard avec :
  • Christian Paul, candidat du Parti socialiste
  • Patrice Perrot, candidat La République En Marche
Législatives 2017 : Paul affrontera Perrot dans la 2e circonscription de la Nièvre


- Cécile Untermaier a obtenu seulement 18,14% des suffrages face à la candidate LREM dans la 4e circonscription de Saône-et-Loire à Louhans-Tournus, qui fut celle d’Arnaud Montebourg.

Le reportage de D. Boutillet et R. Ho-a-Chuck avec :

  • Cécile Untermaier, candidate du Parti socialiste
  • Catherine Gabrelle, candidate La République En Marche
Législatives 2017 : Untermaier fera face à Gabrelle dans la 4e circonscription de Saône-et-Loire
Cécile Untermaier est la députée PS de la 4e de Saône-et-Loire. Elle sollicite un nouveau mandat. Face à elle, onze autres candidats se présentaient pour ce premier tour des élections législatives 2017. Elle se maintient au second tour mais en 2e position derrière Catherine Gabrelle de LREM.


D'autres revers

Parmi les grands battus, on peut également citer Gaëtan Gorce dans la 1ère circonscription de la Nièvre. Cet ancien sénateur socialiste se présentait devant les électeurs en souhaitant changer de chambre. Il n'a obtenu que 12,99% derrière Perrine Goulet (LREM) et Pauline Vigneron (FN). Insuffisant pour se qualifier pour le second tour.

Autre claque magistrale, celle encaissée par Pierre Pribetich. Le candidat socialiste de la 2e circonscription de Côte-d'Or (Dijon-Auxonne) était finaliste en 2012. Il n'a pu engranger que 5,73% des suffrages lors de ce premier tour. Un score qui le place en cinquième position.


Le PS était dominateur en 2012


Rappelons que, dans la foulée de l'élection de François Hollande, le Parti socialiste avait dominé les législatives en 2012. En Bourgogne, les électeurs avaient envoyé dix socialistes au Palais-Bourbon sur les quinze députés à élire. 

Le Grand Chelem avait été réalisé en Sâone-et-Loire et dans la Nièvre
où le PS avait fait carton plein. La Côte-d'Or avait élu deux socialistes sur cinq sièges à pourvoir. Sur les trois circonscriptions de l'Yonne, les électeurs avait choisi un député socialiste, Jean-Yves Caullet. C'est le seul qui tire son épingle du jeu mais il a changé d'étiquette puisqu'il est passé chez La République En Marche (LREM).

Même dans le fief d'Arnaud Montebourg, la Bresse bourguinonne, les militants socialistes semblent complètement déboussolés. Regardez ce reportage d'A. Berger et A. Douay avec :
  • Denis Lamard, conseiller régional (PS)
  • Marianne Giller, militante de la section PS de Bresse du Nord
  • Daniel Cornibert, secrétaire de la section PS de Bresse du Nord
  • Gilles Perdrier, militant de la section PS de Bresse du Nord
Le premier tour des législatives 2017 vu de la Bresse

 

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Macron veut augmenter les revenus des agriculteurs

Près de chez vous

Les + Lus