Législatives 2017 : La République en Marche rafle la mise au 1er tour en Bourgogne-Franche-Comté

© Richard BOUHET AFP
© Richard BOUHET AFP

Les candidats de La République en marche et ses alliés ont une très nette avance en Bourgogne-Franche-Comté. Ils sont en tête dans 24 circonscriptions sur 27 à l'issue du premier tour des élections législatives.

Par avec AFP

Il n’y a eu aucun candidat élu au premier tour, il n’y aura aucune triangulaire : l'élection se jouera sous forme de duels lors du second tour dimanche 18 juin.

Le parti d'Emmanuel Macron a remporté 28,07% des voix en Bourgogne-Franche-Comté, tandis que l'abstention a atteint 49,05%.

Le PS est balayé : il ne se qualifie que dans quatre circonscriptions, soit moins que le Front National qui parvient à maintenir six candidats.


En Bourgogne

-En Saône-et-Loire, où cinq socialistes avaient été élus en 2012, les candidats REM arrivent partout en tête. L'ex-secrétaire d'État à l'industrie Christophe Sirugue est éliminé dans la 5e circonscription.
La députée sortante du PS Cécile Untermaier est la seule de sa formation à se maintenir dans le département, dans la 4e circonscription. Mais avec 18,14% des voix, elle est loin derrière Catherine Gabrelle (24,14%) du parti présidentiel.

-Dans la Nièvre, terre socialiste, la candidate du FN Pauline Vigneron se maintient dans la 1ère circonscription, éliminant le sénateur socialiste Gaëtan Gorce.
Dans la 2e, celle de Château-Chinon qui fut le fief de François Mitterrand, le député PS sortant Christian Paul, ex-chef de file des frondeurs, parvient à se maintenir mais avec 18,29% des suffrages, il arrive loin derrière le "marcheur" Patrice Perrot (33,80%).

-En Côte-d'Or, dans la 4e circonscription Yolaine de Courson (25,88%) devance Charles Barrière (17,80%), successeur désigné du président UDI du conseil départemental François Sauvadet.
Le candidat FN Jean-François Bathelier se maintient dans la 3e circonscription.

-Dans l'Yonne, grand chelem également pour le parti présidentiel, où le député sortant Jean-Yves Caullet, élu en 2012 sous la bannière socialiste dans la 2e circonscription, vire en tête (30,22%) avec l'étiquette REM, devant l'UDI André Villiers (22,30%). Le frontiste Julien Odoul se maintient dans la 3e circonscription.

© Franche 3 Franche-Comté - Clémence Baverel
© Franche 3 Franche-Comté - Clémence Baverel

En Franche-Comté

Dans le Doubs, trois candidats investis par La République en marche, ainsi que le député écologiste sortant Éric Alauzet - rallié à REM, qui n'a présenté aucun candidat face à lui - sont arrivés largement en tête. Seule la sortante Annie Genevard (LR) résiste à la vague d'En Marche! avec 38,49% des voix contre 33,09% pour Sylvie Le Hir qui la talonne.
Dans la 4e circonscription, le socialiste sortant Frédéric Barbier (37,47%  des suffrages), un des rares candidats à avoir la double investiture PS/REM en raison de la forte présence du FN dans ce berceau de l'industrie automobile, est arrivé largement en tête devant Sophie Montel (24,09%), chef de file du FN dans la région.

Dans le Jura, les deux sortants Les Républicains Marie-Christine Dalloz (2e circonscription) et Jean-Marie Sermier (3e), avec environ 30% des voix, mènent la course devant les candidats MoDem/REM.

Dans le territoire de Belfort, Christophe Grudler (31,83%), chef de file du MoDem en Franche-Comté, arrive en tête dans la 1ère circonscription tout comme le candidat En Marche! Bruno Kern (29,88%) dans la 2e, tous deux devançant les candidats de la droite et du centre.

En Haute-Saône, dans les deux circonscriptions, le second tour donnera lieu à un duel entre les candidats En Marche!, arrivés en tête avec environ 30% des voix, et ceux du FN, qui obtiennent un peu plus de 19%.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Macron veut augmenter les revenus des agriculteurs

Près de chez vous

Les + Lus