Nièvre : le loup serait de retour dans le Département ?

Un loup gris européen (image d'illustration, 12 décembre 2012, au parc animalier de Sainte-Croix, à Rhodes, en Moselle) / © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Un loup gris européen (image d'illustration, 12 décembre 2012, au parc animalier de Sainte-Croix, à Rhodes, en Moselle) / © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Une conférence de presse s'est tenue ce mardi 3 janvier 2017 à 16 heures à la Préfecture de la Nièvre, le loup serait de retour dans le Département. 7 brebis d'un élevage de Chougny ont été attaquées en fin d'année.

Par F.L. (avec Rémy Chidaine)

7 brebis attaquées, 4 tuées
Les attaques de brebis se sont passées sur la même exploitation, un élevage de Chougny dans la Nièvre.
Ces attaques se sont déroulées entre le 30 décembre et le 1er janvier.
Les constatations ont été effectuées lundi après-midi, 2 janvier, par les agents de l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). 
Ils concluent à une attaque de grand canidé, la responsabilité du loup n'est pas écartée.

Le loup de retour dans la Nièvre ?
S'il s'avère que le "grand canidé" ayant attaqué les brebis est un loup, cela serait un retour de l'espèce pour la première fois dans le département, depuis le début du 20ème siècle.
Il existe environ 300 loups vivant à l'état sauvage en France, ils sont plutôt répartis dans les régions de l'Est comme les Vosges, les Alpes, la Drôme et les Pyrénées.
Cette population de loups représente sur le territoire environ 2000 attaques de bétail par an.

Cellule de veille mise en place
Si d'autres éleveurs sont confrontés au phénomène, la Préfecture de la Nièvre a mis en place un numéro spécial : 03 86 60 70 80 afin de signaler toute attaque sur du bétail.
Une cellule de veille composée de chasseurs, des Services de l'Etat, des agents de l'ONCFS sera mise en place dès la semaine prochaine.



Sur le même sujet

La version des faits de Nicolas Zepeda

Actualités locales

Les + Lus