Nièvre : Saint-Parize-le-Châtel à l'heure américaine pour les 100 ans de son hôpital militaire

Cent ans après Saint-Parize-le-Châtel à l'heure américaine
Intervenants : Georges et Johan Duréault, co-gérants du domaine Chamilly. - France 3 Bourgogne - Reportage : Fanny Borius et Caroline Leduc. Montage : Laurence Crotet-Beudet.

Du 23 au 25 juin, le village nivernais de Saint-Parize-le-Chatel célèbre ses relations avec les États-unis à travers le centenaire de son ancien hôpital américain. Une commémoration en présence de passionnés qui font revivre l'époque à laquelle l'hospice fut créé par les militaires débarqués.

Par Valentin Pasquier

Saint-Parize-le-Châtel s'est peuplé de GI's, tentes, barrières en sacs de sable et jeeps. Pendant trois jours, du 22 au 25 juin, un groupe de passionnés fait revivre la présence de l'US Army dans le village nivernais, situé au sud de Nevers. 

"C'est un camp de la Seconde Guerre mondiale, reconnaît Luc Ducroux, de l'association Yankee Truck, qui arbore rangers et veste HBT beige. Mais on est là pour le centenaire de l'arrivée des Américains au camp hôpital de Saint-Parize-le-Châtel." Le village est connu pour avoir accueilli l’un des plus importants hôpitaux de guerre américains pendant la Première Guerre mondiale. Entre 1917 et 1919, il a accueilli près de 38 000 patients.

Les héritiers de belles rencontres


La Ville se devait donc de célébrer ce centenaire. Autour de l’événement, les organisateurs ont balisé un parcours de mémoire, mais aussi baptisé une rue en hommage à l'hôpital américain. Pour entretenir les liens entre les deux pays alliés, une délégation des Etats-Unis a fait le déplacement, notamment les héritiers de belles rencontres qui ont eu lieu ici. Ils sont des représentants concrets de ce pan d'histoire du village.
 
"Ma mère était française et mon père était soldat pendant la Première Guerre mondiale, raconte avec l'accent américain Lucy DeVies Duffy. Elle habitait Mars-sur-Allier et était assistante médical à l'hôpital américain. Ils se sont écris des lettres pendant trois années, puis mon père est venus et ils se sont mariés." 
 
Dimanche 25 juin, un autre temps fort viendra rythmer l'événement: l'inauguration du mémorial de la présence américaine en Nièvre, à côté de l'ancien château d'eau du camp. Un moyen de graver dans le marbre la relation tissée entre le village et les États-Unis.

Sur le même sujet

Témoignage instituteur accusé de viol

Près de chez vous

Les + Lus