Participez au sauvetage des crapauds en Bourgogne !

Des opérations de sauvetage sont organisées tous les ans pour sauver les amphibiens qui se rendent sur leurs lieux de reproduction / © Sébastien Kerroux
Des opérations de sauvetage sont organisées tous les ans pour sauver les amphibiens qui se rendent sur leurs lieux de reproduction / © Sébastien Kerroux

Chaque année à la saison des amours, des milliers de crapauds, mais aussi de grenouilles, tritons et salamandres meurent écrasés sur les routes.
Des actions de sauvetage sont mises en place pour éviter l’hécatombe de ces amphibiens.

Par B.L.

Entre la mi-janvier et la mi-avril, notamment quand les températures commencent à radoucir, les amphibiens sortent de leurs cachettes d’hiver.
Ils se lancent alors dans un périple qui fait parfois plusieurs kilomètres : leur objectif est de rejoindre des étangs, des mares ou des fossés pour se reproduire.
Un trajet dangereux quand il faut traverser des routes. Des milliers d’animaux finissent ainsi écrasés chaque année.

Des opérations de sauvetage d'amphibiens sont organisées tous les ans par la Société d'histoire naturelle d'Autun (SHNA). Cette année, elles ont lieu du mercredi 15 février au samedi 15 avril 2017 et se déroulent dans les communes de Genay (en Côte-d’Or) ; Beine, Chamoux, Malay-le-Grand, Marsangy et Saint-Julien-du-Sault (dans l’Yonne). 

On compte environ une vingtaine de sites de sauvetage en Bourgogne-Franche-Comté, surtout dans l’Yonne.

A Chamoux, par exemple, des actions de sauvetage sont mises en place depuis 2012 : un filet d'une trentaine de centimètres de haut est installé à la lisière de la forêt près de la route départementale 951. Pour rejoindre l’étang, les crapauds sont obligés de longer cette barrière. Ils tombent alors dans des seaux, où des bénévoles les récupèrent et les mettent à l’eau, leur évitant ainsi de se faire écraser en traversant la chaussée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Besançon : Nacle peint Miss Doubs 2017 au CFA Hilaire

Près de chez vous

Les + Lus