Projet de ferme de 4000 vaches à Digoin : le commissaire enquêteur émet un avis négatif

Un éleveur de Digoin veut créer une plate-forme de transit de bovins vers l’international qui accueillerait 4 000 bovins.
Un éleveur de Digoin veut créer une plate-forme de transit de bovins vers l’international qui accueillerait 4 000 bovins.

Un éleveur de Digoin (Saône-et-Loire) veut agrandir son exploitation et en faire une plate-forme de transit de bovins à l’international. Le projet suscite une vaste polémique. Il vient de recevoir un avis négatif du commissaire enquêteur selon des informations exclusives de France 3 Bourgogne.

Par B.L. avec Damien Boutillet

Depuis plusieurs mois, associations et riverains protestent contre ce projet d'agrandissement d'une exploitation agricole.
Dès cet été, Brigitte Bardot elle-même avait écrit au ministre de l’Agriculture pour dénoncer ce projet. 

Une manifestation de protestation a eu lieu dans la matinée du mardi 7 novembre 2017 place de la grève, à Digoin, à l’initiative de  la Confédération Paysanne qui dénonce un projet d'élevage industriel.

"Ce projet ne répond en rien aux manques de revenu et de reconnaissance des paysans, mais en plus il pourrait provoquer des dégâts environnementaux importants qui nuiront à l’image qualitative de l’élevage charolais", dénonce le syndicat.

Quelles raisons ont motivé le refus du commissaire enquêteur ?

Les manifestants, qui étaient 300 à 400, ont appris avec soulagement que le commissaire enquêteur s’oppose au projet.
Ce dernier avait jusqu’à aujourd’hui pour rendre ses conclusions au représentant de l’Etat. Selon des informations exclusives recueillies par France 3 Bourgogne, le commissaire enquêteur a émis un avis négatif sur plusieurs points du projet :
-manquements au dossier qui nécessitent de nombreuses reprises,
-absence d'étude économique fiable pour l'activité de préparation à l'export
-impossibilité d'accéder au site pour les poids lourds.


Quand la préfecture tranchera-t-elle ?


Le préfet a désormais trois mois pour prendre une décision, soit jusqu'au 6 février 2018. Ce délai peut toutefois être prolongé de deux mois par arrêté préfectoral motivé.

Dans l'immédiat, il va d’abord :
-consulter le conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques (CODERST)
-les différents services de l’Etat (Dréal, DTT) rencontreront dans les prochaines semaines le propriétaire de l’exploitation, ainsi que les élus, les associations et organisations agricoles qui en feraient la demande, avant toute réunion du CODERST.

Projet de ferme de 4000 vaches à Digoin : le commissaire enquêteur émet un avis négatif

Un reportage de Damien BOUTILLET, Gabriel TALON et Eric VIAL avec
Denis Perreau, membre de la Confédération Paysanne
Bertrand Paire, président du collectif des riverains contre la ferme des 4000 vaches

A lire aussi

Sur le même sujet

Prix Pépite

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne