Sampigny-lès-Maranges retrouve des couleurs locales grâce à l’ocre

© Damien Boutillet
© Damien Boutillet

Samedi 4 juin 2016, une 50aine de bénévoles de Sampigny-lès-Maranges en Saône-et-Loire est venue participer à une opération de restauration d’huisseries extérieures à base d’ocre. L’opération est menée par l’association Terres et Couleurs.

Par Muriel Bessard

Les bénévoles venus de toute la France se sont retrouvés tôt ce samedi matin. Leur mission : préparer des 100aines de litres de peinture à l’ocre et en recouvrir les portes, volets, huisseries de certaines maisons du village, celles dont les propriétaires ont accepté de participer à l’opération. La peinture à l’ocre, totalement naturelle, permet de retrouver les couleurs d’origines des boiseries des villages. C’est aussi un matériau aux nombreuses vertus.


Qu’est-ce que l’ocre ?

L’ocre est une roche composée d’argile très pure, colorée par un pigment, un oxyde de fer. Il en existe de différentes couleurs : rouge grâce à l’hématite, brune grâce à la limonite et jaune grâce à la goethite. 
L’ocre est utilisée depuis la préhistoire; c’est le cas notamment à Lascaux. Elle a servi également de colorant alimentaire, en médecine (pansements gastriques), pour nettoyer l’argenterie et raviver l’éclat des carreaux de terre cuite. Mais ça n’est qu’au cours du XIXème siècle qu’elle a été extraite de façon industrielle. On en exploitait, en France, en Bourgogne dans la Puisaye, dans le Vaucluse, à Roussillon. Il existe aujourd’hui encore trois carrières dans la Nièvre, le Vaucluse et les Ardennes.

Opérations "couleurs locales" à Sampigny-lès-Maranges
Ce samedi ''Terres et Couleurs'' a repeint les huisseries du village de Sampigny-Lès-Maranges. L’association bourguignonne fait la promotion des ocres et autres terres colorantes. Les habitants avaient le choix entre deux couleurs: terre cuite ou jaune. Le reportage de Damien Boutillet, Romy Ho-a-Chuck et Damien Cerna avec des habitants, des bénévoles et Félicien Carli, président de l'association Terres et couleurs - France 3 Bourgogne

Pourquoi peindre avec de l’ocre ?

L’ocre est un produit totalement naturel et très peu cher. Il offre une grande palette de couleurs. Il possède en outre un grand pouvoir couvrant et colorant. Il peut être dilué dans tous les liquides ainsi que les chaux ou les ciments. Il est également très résistant.
Aujourd’hui, l’ocre est essentiellement utilisé pour faire des peintures et des badigeons. Mais il est également employé pour colorer des bétons, des cartons d’emballage, des caoutchoucs...


Qu’est-ce que l’association « Terres et Couleurs » ?

Créée en 1995, l’association « Terres et Couleurs » s’est fixé comme objectif de faire connaître les ocres et les terres colorantes en menant des opérations de promotion comme la restauration de boiseries (les actions « Couleurs locales »), la publication de cahiers sur l’ocre (son histoire, son extraction, son utilisation…). Pour cela, l’association cherche aussi à retrouver les lieux de productions de l’ocre et les recettes de peintures traditionnelles.


Les autres opérations « Couleurs locales »

La 1ère opération « couleurs locales » a été menée en 2006. Depuis lors, 23 opérations ont été menées un peu partout en France : dans des villages, des villes (Dijon, peut-être bientôt Reims et Tournus) et des sites prestigieux comme la cathédrale de Chartres, le château de Bussy-Rabutin et –tout récemment- à Carcassonne où une 100aine de bénévoles a repeint les menuiseries du château et des remparts.

 

Ocre - couleurs locales

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Côte-d’Or : un incendie a ravagé une exploitation agricole à Puits

Près de chez vous

Les + Lus