Disparues de Saône-et-Loire : le meurtrier présumé de Christelle Blétry sera jugé en 2017

Christelle Blétry
Christelle Blétry

Il y a 20 ans, Christelle Blétry, une des "disparues de Saône-et-Loire", avait été retrouvée tuée de 123 coups de couteau en décembre 1996. Son meurtrier présumé sera jugé par la cour d’assises de Saône-et-Loire début 2017.

Par B.L.

Vingt années se sont écoulées depuis la mort de Christelle Blétry à Blanzy, en Saône-et-Loire, le 28 décembre 1996. La jeune femme était âgée de 20 ans.

L’affaire avait rebondi en septembre 2014 quand un ouvrier agricole quinquagénaire avait été interpellé et écroué après avoir été confondu par de nouvelles expertises ADN sur les vêtements de la victime.

Il avait reconnu les faits au cours de sa garde à vue et lors de sa première comparution devant le juge d'instruction, avant de "retirer" ses aveux, selon son avocat, un mois plus tard.

Le procès de Pascal Jardin aura lieu à Chalon-sur-Saône devant la cour d'assises de Saône-et-Loire du 23 janvier au 3 février 2017.


Retour sur l'affaire Blétry avec Michel Gillot 
Retour sur l'affaire Blétry avec Michel Gillot


Le combat de l'association Christelle


L'association Christelle, fondée notamment à l'initiative de la mère de de Christelle Blétry, milite depuis des années pour élucider une dizaine d'affaires similaires en Saône-et-Loire. Des efforts qui ont abouti notamment à l'arrestation de Pascal Jardin, ainsi qu'à celle de Jean-Pierre Mura, qui a été condamné à 20 ans de prison pour le meurtre de Christelle Maillery, tuée en août 1986 au Creusot.

Les familles de Sylvie Aubert, Marthe Buisson, Nathalie Maire, Carole Soltysiak, Virginie Bluzet et de Vanessa Thiellon se battent également au sein de l’Association Christelle. Toutes espèrent pouvoir rendre justice à leurs enfants disparus.

A lire aussi

Sur le même sujet

Témoignage instituteur accusé de viol

Près de chez vous

Les + Lus